1002923_Nikola__Alekse_evitch_Nekrassov_1_

 

Est-ce le vent au fond des bois ?

Ou l'eau qui descend dans la plaine ?

Non, c'est " Voïvode le Froid ",

Qui vient inspecter ses domaines.

 

La neige en tempête puissante

A-t-elle effacé les chemins ?

A-t-elle laissé quelques fentes,

Quelque sillon sur le terrain ?

 

Sont-ils emmitouflés, les chênes,

Sont-ils duveteux, les sapins ?

La glace est-elle ce matin

Bien prise sur l'eau du domaine ?

 

"Voïvode " marche à grand pas,

Passant sur les cimes des arbres,

Tandis qu'un clair soleil s'ébat

Parmi sa broussailleuse barbe.

 

(Le gel, Voïvode au nez rouge)

 

Traduit du russe par Katia Granoff

in, "Anthologie de la poésie russe"

Editions Gallimard (Poésie), 1993

Du même auteur : « Peux-tu nommer, ô ma terre natale » (06/01/2017)