26 novembre 2020

Jean Mambrino (1923 – 2012) : Clairière (29 – 37)

  Clairière   29 dans l’œil rond de ce rapace telle une ombre filante se ramasse la forêt immobile et violente océan de silence sans écume sans éclair   la mousse énorme refuse toute lumière et moutonne pour mieux dissimuler les meurtres entrelacés élytres becs mâchoires sous le rêve noir des feuilles   mais le temple de la jungle où victimes et bourreaux communient dans l’holocauste par la bouche des clairières offre un oui aussi pur que le ciel sur les eaux   30 ce creux ce cœur... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 novembre 2019

Jean Mambrino (1923 – 2012) : Clairière (19 – 28)

    Clairière   19 au centre exact de la clairière une fois par millions d’années la lumière toute se condense  dans l’étincelle d’un papillon   20 si proche du promeneur de l’exil rêvant familière autant qu’une image   à demi effacée   elle demeure toujours à ciel ouvert à ciel offert à peine enveloppée par le lin du jour   lieu de la surprise et dépliement presque invisible en sa douceur c’est là que l’errant avec stupeur découvre sur une pierre le graal plein... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 novembre 2018

Jean Mambrino (1923- 2012) : Clairière (10 - 18)

Clairière 10   espace à l’abandon déchiré de toutes parts   propice aux passages furtifs aux menaces sans visage terriblement ouvert aux javelots de l’orage au crépitement du soleil   aux yeux aveugles de la nuit   11 quelques rares abeilles mesurent l’étendue   leur feu minuscule approfondit l’azur   immobilise le mouvement des heures   fixe entre chaque fleur l’écart de deux étoiles 12 la clairière est soudaine aussi vaine qu’une rose   elle se terre à... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 novembre 2017

Jean Mambrino (1923 – 2012) : Le point du jour

  Le point du jour   Le point du jour                     braise                 attisée par la dernière brise                               de la nuit quel vide l’attire ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 novembre 2016

Jean Mambrino (1923 – 2012) : L’aube

  L’aube   L’aube est vraiment                    suspendue                                                            sur les collines ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 novembre 2015

Jean Mambrino (1923 – 2012) : Clairière (1 - 9)

 Clairière   1 s’ouvre la clairière où la lumière imite le murmure des herbes et des ombres   le cercle du jour enferme le temps dans cet espace offert à l’attente   le glissement des feuillages désigne une absence voilée par le soleil   2 la clairière est prisonnière cernée serrée de près par la forêt et pourtant les troncs s’éloignent à l’appel des plaines des collines les feuilles fuient loin du centre loin de ce vide où la paix trouve son origine   3 plus sensible que... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 novembre 2014

Jean Mambrino (1923 – 2012) : Le

  Le   Le vent coule si paisible sur le sommeil de la prairie que les herbes semblent inventer la brise en rêve.   Et les nuages passent sans bouger tellement ils sont haut et loin de nos pensées.   Et les pensées se perdent dans le bleu d’un autre ciel.   Alors respire le rien.   « Ainsi ruse le mystère. Poèmes. »  Editions José Corti, 1983   Du même auteur : Clairière (1 – 9) (26/11/2015) L’aube (26/11/2016) Le point du jour (21/11/2017) ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 17:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :