26 novembre 2021

Jean Mambrino (1923 – 2012) : Clairière (49 – 55)

  Clairière 49   Un sentier de jacinthes soudain bascule parmi les branches (ou n’est-ce que la faille du souvenir) er ramène le pèlerin au juin de sa jeunesse   ces matins où toutes les couleurs tintaient dan l’or léger l’air qui coulait sur ses membres avait le goût de l’or dans les sapins   là-bas autour de l’horizon        la guerre couronnait de mort sa jeunesse   toute la forêt fumante de parfums les voix les doigts des jeunes filles le sang doré... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 16:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 novembre 2020

Jean Mambrino (1923 – 2012) : Clairière (41 – 48)

  Clairière  41 si tes chemins filent ne les retiens pas   comment les garder en laisse chacun tire de son côté   chacun file à toute allure sur la trace d’un secret   comment retrouver le mien quand le vent a disparu   avance                les yeux brûlés le cœur perdu sur la rivière de ton sang ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 novembre 2019

Jean Mambrino (1923 – 2012) : Clairière (31 – 40)

  Clairière   31 la pluie raye le miroir glauque dilue le temps où bougent les formes et les ombres   tous les chemins disparaissent de la forêt au centre de l’âme   le ciel noir en cascades précipite l’absence   l’abîme     de toutes parts     luit   les troncs empruntent leur matière à cette nuit où la pluie est plus obscure que la neige   quels sont ces arbres  qui brûlent derrière la pluie de la mort ces hautes flammes... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 novembre 2018

Jean Mambrino (1923- 2012) : Clairière (16 - 30)

Clairière   16 quand s’y arrête le voyageur il lui semble que la clairière se resserre comme un cœur   l’espace se fait intime l’enveloppe et lui fait fête le recueille sur lui-même   nul n’a bâti cette demeure l’abrité n’y habite pas l’ombre de ses murs est lumière   la migration est longue de la naissance à la mort c’est ici que le cœur se pose   un instant un seul instant ce passage immobile et pur le temps que respire une rose   17 on peut y bâtir sa maison dans l’odeur... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 novembre 2017

Jean Mambrino (1923 – 2012) : Le point du jour

  Le point du jour   Le point du jour                     braise                 attisée par la dernière brise                               de la nuit quel vide l’attire ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 novembre 2016

Jean Mambrino (1923 – 2012) : L’aube

  L’aube   L’aube est vraiment                    suspendue                                                            sur les collines ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 novembre 2015

Jean Mambrino (1923 – 2012) : Clairière (1 - 15)

 Clairière   1 s’ouvre la clairière où la lumière imite le murmure des herbes et des ombres   le cercle du jour enferme le temps dans cet espace offert à l’attente   le glissement des feuillages désigne une absence voilée par le soleil   2 la clairière est prisonnière cernée serrée de près par la forêt et pourtant les troncs s’éloignent à l’appel des plaines des collines les feuilles fuient loin du centre loin de ce vide où la paix trouve son origine   3 plus sensible que... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 novembre 2014

Jean Mambrino (1923 – 2012) : Le

  Le   Le vent coule si paisible sur le sommeil de la prairie que les herbes semblent inventer la brise en rêve.   Et les nuages passent sans bouger tellement ils sont haut et loin de nos pensées.   Et les pensées se perdent dans le bleu d’un autre ciel.   Alors respire le rien.   « Ainsi ruse le mystère. Poèmes. »  Editions José Corti, 1983   Du même auteur : Clairière (1 – 15) (26/11/2015) L’aube (26/11/2016) Le point du jour (21/11/2017) Clairière... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 17:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :