06 juin 2018

Francis Ponge (1899 – 1998) : La figue

  La Figue Réponse à une enquête sur la poésie   J’avoue ne trop savoir Je ne sais trop ce qu’est la poésie Mais je prétends savoir Mais assez bien ce que c’est qu’une figue. Voilà entre beaucoup d’autres une façon d’être J’ose le dire Ayant fait ses preuves Qui les fait encore quotidiennement Et qui s’offre à l’esprit Sans lui demander rien en échange Qu’un minimum de considération   Mais nous plaçons ailleurs notre devoir   Symmaque Grand païen de Rome Se moquait de l’empire devenu... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

05 juin 2017

Francis Ponge (1899 -1998) : La terre

  La terre (Ramassons simplement une motte de terre)        Ce mélange émouvant du passé des trois règnes, tout traversé, tout infiltré, tout cheminé d'ailleurs de leurs germes et racines, de leurs présences vivantes : c'est la terre.      Ce hachis, ce pâté de la chair des trois règnes.        Passé, non comme souvenir ou idée, mais comme matière.      Matière à la portée de tous, du moindre bébé ; qu'on peut saisir... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 23:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 juin 2016

Francis Ponge (1899 – 1998) : Le savon

  Le Savon   (…)      Il n’est dans la nature, rien de comparable au savon. Point de galet (palet), de pierre aussi glissante, et dont la réaction entre vos doigts, si vous avez réussi à l’y maintenir en l’agaçant avec la dose d’eau convenable, soit une bave aussi volumineuse et nacrée, consiste en tant de grappes de pléthoriques bulles.      Les raisins creux, les raisins parfumés du savon.      Agglomérations.      Il gobe l’air,... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 juin 2015

Francis Ponge (1899 – 1988) : Le cageot

  Le cageot        A mi-chemin de la cage au cachot la langue française  a cageot, simple caissette à claire-voie vouée au transport de ces fruits qui de la moindre suffocation font à coup sûr une maladie.      Agencé de façon qu’au terme de son usage il puisse être brisé sans effort, il ne sert pas deux fois. Ainsi dure-t-il moins longtemps que les denrées fondantes ou nuageuses qu’il enferme.      A tous les coins de rues qui aboutissent aux... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 08:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 mai 2014

Francis Ponge (1899 - 1988): l' Huître

   L'huître       L'huître, de la grosseur d'un galet moyen, est d'une apparence plus rugueuse, d'une couleur moins unie, brillamment blanchâtre. C'est un monde opiniâtrement clos. Pourtant on peut l'ouvrir : il faut alors la tenir au creux d'un torchon, se servir d'un couteau ébréché et peu franc, s'y reprendre à plusieurs fois. Les doigts curieux s'y coupent, s'y cassent les ongles : c'est un travail grossier. Les coups qu'on lui porte marquent son enveloppe de ronds... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 10:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :