14 décembre 2018

Jean-Pierre Faye (1925 -) : Droit de suite. I

  Droit de suite   I Où monte la crête de montagne au-dessus des pentes, par delà l’intervalle la cassure pleine de son drainant les échos vers le soir de fumier et d’insectes et l’odeur de minerai l’arête de parpaing effritée ou la longue mâchoire de poils la chaleur lente d’animal le rouge rouillé de la plante à ce point de soir et de terre, où convergent les aines et les jambes   où se mêlent sens et son le goût de fadeur et de fibre les tiges à hauteur de ventre le plomb du jour le ton de... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14 décembre 2017

Jean-Pierre Faye (1925 -) : Partage des eaux

  Partage des eaux   Les vallées prennent corps, affrontées et prennent eau à même la pierre amarrées au portail et à l’auvent liées aux arches, tendues sur les lignes jetées de plein cintre aidées par l’assise, arquées sur les piliers sans mesure et la mauvaise cassure dans la pente - mais l’effort du sol rejette la longue moulure levée en initiale et le clavier lacunaire des contreforts dans des langues différentes. Des voix se tendent différemment dans la chair entre la gorge et la bouche, et là où lève... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 décembre 2016

Jean-Pierre Faye (1925 -) : « Le visage qui va… »

  Le visage qui va voir, est aussi regardé juste avant qu’il ne lève les yeux au-devant, et ne soit traversé - maintenant il est juste moulé dans la lumière, modelé du dehors, caressé le long du cou, de la hanche et des reins, jusqu’à la confluence des jambes et du ventre et jusqu’où il est ventre et corps mais lève les yeux, ouvre ce trou dans la distance, le long des murs chauds ici, rouges délabrés, marqués de joints écaillés et jusqu’au fond et aux arbres au chemin de son, passé et crissé à peine prenable,... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 décembre 2015

Jean – Pierre Faye (1925 - ) : « Le chemin noir vers l’eau retrouvée… »

Droit de suite. I (14/12/2018)   Le chemin noir vers l’eau retrouvée s’éteint et plie, retourne au sol roux de bruyère longuement la saveur cassée du bois serrée de nœuds, cordée de sécheresse. Nos mains étendues touchent le bruit de feuille froissée Les images roulent, gréseuses, se font choses dans la pente sonore, bondissantes où le pan d’ajoncs se tache de vert brûlé de grisaille. La pierre taille un seuil dans l’arête massive et le fouillis de fougère reprise par l’heure, retirée à la ligne dure du soir ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 08:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :