16 novembre 2022

Bertran de Born (1140 – 1215) : « Royaumes sont, mais plus de rois... »

  Royaumes sont, mais plus de rois...  Et comtés, sans barons ni comtes Les marches sont, mais sans marquis Puissants châteaux, belles demeures Mais plus n’y sont les châtelains, Et jamais il n’y eut autant De provisions, mais peu on mange Par la faute d’un mauvais riche.   Belles personnes, beaux équipages Peut-on voir et peut-on trouver, Mais où sont Ogier le Danois, Bérard, Beauduin sont nulle part. On en voit de poils bien lustrés Les dents polies, la barbe aux joues Mais quels sont ceux sachant... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

22 octobre 2022

Jaufre Rudel (1110/1130 – 1148/1170) : « Lorsque les jours sont longs en mai... » / « Lanquan li jorn son lonc en may... »

  Lorsque les jours sont longs en mai, Doux me sont chants d’oiseaux lointains, Et quand j’ai fini d’écouter Me souviens d’un amour lointain. Je vais courbé par le désir, Sans que chants ni fleurs d’aubépine Me plaisent plus que l’hiver glacé.   Que le Seigneur, certes, je crois, Me fera voir l’amour lointain. Mais pour un bien qui m’en échoit J’ai deux maux, tant il m’est lointain. Ah, qu’il me fasse pèlerin Pour que ma cape et mon bâton Par ses beaux yeux soient contemplés !   Que de joie à lui... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 septembre 2022

Guillaume, duc d’Aquitaine, comte de Poitiers (1071 – 1127) : « À la douceur du temps nouveau... » / « Ab la dolchor del temps n

  À la douceur du temps nouveau les bois feuillissent les oiseaux chantent chacun en son latin selon les vers du nouveau chant il est donc temps de se procurer ce que l’homme désire le plus   De là d’où tout m’est bon et beau je ne vois messager ni lettre aussi mon cœur ne dort et ne rit et je n’ose faire un pas en avant avant de savoir si la fin sera celle que je désire   Là notre amour va ainsi que la branche de l’aubépine qui est sur l’arbre en tremblant la nuit dans la pluie et le gel le... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
31 mars 2022

Marcela Delpastre (1925 – 1998) : Le pays mort / Lo pais mòrt

    Le pays mort        Je parle d’un pays mort qui ne sait pas s’il vit encore. D’un pays mort dans ses ronces ; dans la rouille de ses rigoles. D’un pays qui s’oublie lui-même.      Je suis née d’un pays qui meurt tous les jours dans son âme et sa chair.      Qui meurt de ses vieux accablés de travail le nez contre la terre ;      et de ses fils fauchés dans la sève et la fleur comme l’herbe de juin ; ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 23:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 février 2022

Bernart de Ventadorn (1125 – 1200) : « Chanter ne peut guère valoir... » / « Chantars no pot gaire valer... »

  Chanter ne peut guère valoir si du fond du cœur ne monte le chant et le chant ne peut monter du cœur si en lui il n’y a amour de cœur c’est pourquoi je chante parfaitement car en la joie d’amour j’ai engagé la bouche les yeux le cœur le sens   Que jamais Dieu ne me donne le pouvoir de ne pas avoir de l’amour désir même si rien ne doit m’en venir sinon le mal toujours je garderai au moins mon cœur et j’en ai plus de jouissance puisque je persévère en mon cœur   Ils blâment l’amour par ignorance les... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 novembre 2021

Bertran de Born (1140 – 1215) : « Si tous les deuils et les pleurs... / « Si tuit li doil e·il plor... »

    Si tous les deuils et les pleurs et les malheurs et les douleurs et les pleurs et les misères qu’à connu ce monde douloureux étaient mis ensemble ils sembleraient légers devant la mort du jeune roi anglais dont restent prix et jeunesse douloureux le monde obscur éteint et ténébreux privé de joie plein de tristesse et de peine   Douloureux et tristes et pleins de malheur sont demeurés les courtois soldats et les troubadours et les jongleurs gracieux en la mort ils ont eu un mortel ennemi qui leur a... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

24 octobre 2021

Raimbaut de Vaqueyras (vers 1150 – vers 1207) : Fête de mai / Kalenda maia

Raimbaut de Vaqueyras.Bibliothèque nationale.MS. fr. 12473   Fête de Mai Fête de mai ni feuille de hêtre ni chant d’oiseau ni fleur de glaïeul rien ne me plaît noble dame gaie si un rapide messager ne vient de votre beau corps  et me parle d’un plaisir nouveau qu’amour m’accorde et d’une joie et je m’en vais vers vous dame vraie meure d’une plaie le jaloux avant que je vous quitte   Ma belle amie que Dieu fasse que jamais le jaloux ne rie de ma douleur il vendrait cher sa jalousie s’il... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 octobre 2021

Jaufre Rudel (1110/1130 – 1148/1170) : « Quand le ru de la fontaine... » / « Quan lo rius de la fontana... »

  Quand le ru de la fontaine S’éclaircit sous le soleil, Quand vient la fleur églantine, Qu’un rossignol sur la branche Répète et toujours polit Son tendre chant qu’il affine, Le mien aussi ne dirai-je ?   Amour de terre lointaine, Tout mon corps a mal de vous, Du baume ne puis trouver Qui de vous ne se réclame Par l’attrait de douce amour, Au verger, sous la courtine, Avec la tant désirée.   Si toujours m’en manque l’aide, Nul prodige en cette flamme, Jamais plus belle ne fut, Dieu non plus... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 septembre 2021

Guillaume, duc d’Aquitaine, comte de Poitiers (1071 – 1127) : « Puisque j’ai le désir de chanter... » / Pos de chantar m’es p

  Puisque j’ai le désir de chanter     je chanterai ce qui m’attriste je ne servirai plus l’amour en Poitou ou en Limousin   Je vais m’en aller en exil en grande peur en grand péril en guerre je laisse mon fils lui feront du mal ses voisins   La séparation m’est dure de la seigneurie de Poitiers je laisse à la garde de Folcon d’Anjou toute la terre de son cousin   Si Folcon d’Anjou ne le secourt et le roi de qui je tiens mon honneur ils lui feront tous du mal félons gascons... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 avril 2021

Marcela Delpastre (1925 – 1998) : « Comme l’eau va un jour... » / « Coma l’aiga que vai, un jorn... »

            Comme l’eau va un jour. Un jour que je m’attardais sous les trembles, un jour que le grand vent arrachait du ciel les nuées et les pauvres feuilles de l’arbre,      comme l’eau va et ne sait où elle va, une fois tu m’as regardée ; comme un rayon de soleil qui traverse un nuage et qui tombe sur l’eau, et qui vole plus loin,      ainsi tu m’as regardée ; une fois peut-être... le temps que passe l’eau, et le temps qui... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :