AVT_Francois_Cheng_2934_1_

 

Quand se tait soudain le chant du loriot

L’espace est empli de choses qui meurent

Tombant en cascade un long filet d’eau

Ouvre les rochers de la profondeur

Le vallon s’écoute et entend l’écho

D’immémoriaux battement de cœur

 

Double chant,

Editions Encre Marine,2000

 

Du même auteur :

« Du pied à la pierre… » (15/05/2014)

« L'infini n'est autre… » (15/05/2015)

« Ce qui est donné… » (15/05/2016)

« Demeure ici… » (15/05/2017)

Avoir tout dit (05/05/2018)