angel_gonzalez_elmundo

 

Anniversaire d’amour

 

Comment serai-je

quand je ne serai plus ?

Quand le temps

aura modifié ma structure,

et que mon corps sera un autre corps,

mon sang un autre sang,

autres mes yeux, autre ma chevelure.

Je penserai peut-être à toi.

Et mes corps successifs, sûrement,

- me prolongeant, vivant, vers la mort –

passeront de main en main,

de cœur en cœur,

de chair en chair,

la réalité mystérieuse qui décide

de ma tristesse quand tu t’éloignes

et qui m’obliges, aveuglément, à te chercher,

et qui, malgré moi, me ramène

près de toi.

C’est ce qu’on appelle l’amour, en somme.

Mes yeux

 - ce ne seront plus mes yeux de vie

mais qu’importe –

où que tu ailles ils te suivront,

mes yeux fidèles.

 

Traduit de l’espagnol par Jacinto Luis Guereña

In, « Anthologie bilingue de la poésie espagnole contemporaine »

Gérard & C°, (Marabout Université), Verviers (Belgique), 1969

Du même auteur :

Monde inquiétant (18/05/2015)   

Synesthésie (18/05/2016)

 

Cumpleaños de amor

 

 

¿Cómo seré yo 

cuando no sea yo? 

Cuando el tiempo 

haya modificado mi estructura, 

y mi cuerpo sea otro, 

otra mi sangre, 

otros mis ojos, otros mis cabellos. 

Pensaré en ti, tal vez. 

Seguramente, 

mis sucesivos cuerpos 

- prolongándome, vivo, hacia la muerte- 

se pasarán de mano en mano, 

de corazón a corazón, 

de carne a carne, 

el elemento misterioso 

que determina mi tristeza 

cuando te vas, 

que me impulsa a buscarte ciegamente, 

que me lleva a tu lado 

sin remedio: 

lo que la gente llama amor, en suma, 

Y los ojos 

- que importa que no sean estos ojos - 

te seguirán a donde vayas, fieles. 

Poème précédent en espagnol :

Francisco Brines: Se regardant dans la fumée / Mirándose en el humo (11/05/2017)