02 août 2018

Edouard Joseph Marc Maunick (1931 -) : Parole 45

  Parole 45   qu’un jour     le vent domine la ville et nous voilà corsaires     jetés en pleine messe océane nos grappins cherchent la pierre des maisons qui nous furent interdites au salon gardé par des bêtes de faïence sommeille l’incendie nous brisons ses rêves à coups de mots sauvages après nous     le feu regarde avec de grands yeux ouverts la faïence foudroyée le feu fou de vent debout   Ensoleillé vif, Editions Saint-Germain-des-Prés... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 février 2017

Edouard Joseph Marc Maunick (1931 - ) : « J’écris ces pages en vrac… »

  ……………………………… J’écris ces pages en vrac j’oublie le dérisoire des mots et des syllabes je mets dans le poème toute ma foi païenne avec prière sauvage et rituel animiste je dis à l’arbre debout prête-moi tes racines plongées loin dans la terre pour diviser les vents à cette heure de bourrasque Je dis à la pierre nue donne-moi l’insolence enclose en l’immobile cette forge en travail dont il me faut le feu Je dis aux grands orages d’investir ma charpente et d’irriguer ma gorge j’ai mission très urgente de... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 décembre 2015

Edouard Joseph Marc Maunick (1931 - ) : « qui veut tout écrire sur la lumière… »

  III   qui veut tout écrire sur la lumière périra sans doute aveugle je le sais à trop vouloir lire dans mes rêves j’ai fini par fonder fertiles des aubes surréelles où l’inconscient s’allume longues heures d’insurrection où je m’interdis de mentir de changer de sommeil ni de verbe igné ni d’exil   souvent j’en veux aux mots de n’être que langage et non la respiration première originelle native natale assurément sauvage souffle monté des entrailles sur lequel graver au burin acéré du dit ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 09:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :