Vignette_Maunick_Paris_Parvis_po_tiques_1

 

………………………………

J’écris ces pages en vrac

j’oublie le dérisoire

des mots et des syllabes

je mets dans le poème

toute ma foi païenne

avec prière sauvage

et rituel animiste

je dis à l’arbre debout

prête-moi tes racines

plongées loin dans la terre

pour diviser les vents

à cette heure de bourrasque

Je dis à la pierre nue

donne-moi l’insolence

enclose en l’immobile

cette forge en travail

dont il me faut le feu

Je dis aux grands orages

d’investir ma charpente

et d’irriguer ma gorge

j’ai mission très urgente

de crier Mandela

avant toute autre messe

…………………

 

Mandela mort et vif

Editions  Silex, 1987

Du même auteur :

« Qui veut tout écrire sur la lumière… » (02/12/2015)

Parole 45 (02/08/2018)

Parole 1 (02/08/2019)