1041129423[1]

 

Si le bon Dieu l’avait voulu

 

     Si le bon Dieu l’avait voulu – lanturlurette,lanturlu – j’aurais

connu la Cléopâtre, et je ne t’aurais pas connue. Las ! que fussé-je

devenu sans ton amour que j’idolâtre ? Mais le bon Dieu n’a pas

voulu – lanturlurette et lanturlu – que je connaisse Cléopâtre. Gloire

à Dieu au plus haut des nues !

 

     Si le bon Dieu l’avait voulu – lanturlurette,lanturlu – j’aurais

connu, vêtues ou nues, j’aurais connu la Messaline, Agnès, Odette

et Mélusine, Eve, plus belle que le jour, Noémi, Sara, Rebecca,

j’aurais connu la Pompadour, la fille du Royal-Tambour, et la

Mogador et Clara.

 

     Mais le bon Dieu a bien voulu – lanturlurette,lanturlu – que je

connaisse mes amours. Tu m’as connu, je t’ai connue. Las ! que

fussé-je devenu sans toi la nuit, sans toi le jour ? Mais le bon Dieu

a bien voulu – gloire à Dieu au plus haut des nues ! – que je

connaisse mes amours, lanturlurette et lanturlu !

 

Ballades françaises

Du même auteur :

Le Chat borgne (31/05/2014)

Le Bonheur (30/05/2015)

Le chef de saint Denys (10/10/2017)