000263_gu_cheng_220x500[1]

 

Fantaisie de la vie

 

Déposer mes rêves mes illusions

dans un long coquillage

la voile tissée par les branches du saule

rôde encore autour de la stridulation des cigales

tirer la drisse

le vent gonfle les voiles de la brume matinale

je prends la mer

 

sans but

flotter dans le ciel bleu

laisser les cascades de lumière

teindre en noir ma peau

 

le soleil est mon haleur

il me tire

avec les cordes de sa chaude lumière

pas à pas

il parcourt ses douze heures de route

poussé par le vent

je vais à l’est, à l’ouest

le soleil disparaît dans des teintes crépusculaires

 

la nuit est là

j’entre toutes voiles dehors dans l’anse de la Voie lactée

des milliers d’étoiles me regardent

je jette

le croissant de lune – ancre d’or

 

le ciel pâlit

l’océan est plein des icebergs des nuées menaçantes

qui se heurtent

roulements de tonnerre, éclairs,

où vais-je ?

l’univers est si vaste

de pailles de blé doré

tresser un berceau

y mettre

mon cœur et mon âme

l’assortir des boutons des roues

tiré par le temps

aller saluer le monde

 

les roues tournent

entre le thym et les chrysanthèmes

les grillons me disent bonjour

secouant les cordes du luth

je mêle l’espoir au parfum des fleurs

la nuit est comme une vallée

le jour comme la cime

dormir !fermer les yeux

le monde ne me concerne pas

 

les chevaux du temps

s’écroulent de fatigue

l’oiseau de paix à la queue jaune

a fait son nid dans ma voiture

je continue de parcourir le monde à pied –

déserts, forêts, coins reculés

 

le soleil chauffe la terre

comme on dore son pain

je vais

pieds nus

j’imprime

le sceau de mes pas sur toute la terre

le monde aussi fond

                            dans ma vie

 

                            je veux chanter

                            le chant du genre humain

                            après des millénaires

                            il trouvera écho dans l’univers

1971

 

Traduit du chinois par Chantal Chen - Andro

In, « le ciel en fuite, anthologie de la nouvelle poésie chinoise »

Editions Circé, 2004

Du même auteur :

Le proche et le lointain (28/10/2014)

Je suis un enfant capricieux et fantasque (28/10/16)

La terre est courbe (28/10/2017)

 

Une génération (28/10/2018)