0cd4f7bf5cb5821f[1]

 

spectre en Ville

 

(mercredi)

mercredi entré en Ville

le spectre réfléchit longtemps

marche sur sa propre ombre « pop »

                                          d’un coup

le spectre s’aperçoit qu’il s’est fait un grand trou

le pop-corn s’écoule droit vers le bas

                 adultes cinq fen                enfants trois fen

                 les tout petits deux fen

 

le spectre se jette à genoux rapièce son vêtement

puis rapièce la route

d’un coup « pop »             l’homme aussi fait un grand trou

              le chant jaillit droit vers le haut

on n’a plus eu de nouvelles de  Jing Chunchun

partout éclatent des manifestations

le prince commence à ranger ses habits d’hiver

sur le pont tu te tiens debout

                              où les voitures démarrent les trains s’arrêtent

« la définition du maldamourisme cest

vraiment il y a longtemps que je voulais avorter »

                                                                                 des enfants

tous azimuts jettent des bouteilles

 

(jeudi)

le spectre juge                                le stylo à billes

                          encercle les fleurs

     pour en ouvrir une c’est trois fen

 

le stylo à billes encercle des adultes

les enchevêtre                    forme une boule                           

les avale

              elle change de nom sans laisser de traces

la cartouche du stylo à bille avale un mot                réécrit

 

             nom                    célibataire

             prénom               grosses lèvres       

             volcan refroidi                  venu du nord

ne compter que sur les bavardages ne suffit pas

un homme vomit un homme                        qui est haut parle        

 

« dans trois minutes la fleur s’ouvrira »

qui demande                     l’air devient progressivement

                                                                                    transparent

un homme                         dans la bibliothèque empile des ha

bits en tas                          pose un col

plus ça va plus les traits disparaissent plus

un homme dessine                   le spectre perd quelques cheveux

 

(vendredi)

(il est de plus en plus cruel)

               pousse l’homme         contre la vitre

               le spectre recule d’un pouce

quand l’homme arrive se transforme en grande galette

ayant bouche et visage            il n’ose se  demander s’il n’est pas

                                                                                           lui-même

   renversé              retroussant sa lèvre regarde sur les côtés les

                                                                      numéros des voitures

le spectre récite

              un cheval

              cinq nuages          cinq soldats

 

un cheval coincé dans un livre aboie                           il remarque alors

l’auteur au menton pointu et à la trombine ébouriffée dessus

 

              cinq cavaliers        cinq pions

                                       reculent

tic                           tac tic                tic            cinq généraux

                                                                                       c

                                                                                       h

                                                                                       e

                                                                                       c

     (quoi qu’il joue il est mat)

 

c’est une partie d’échecs nordiques

raisin jauni           soldats héros      herbe abondante

première fois qu’il présente les informations dans un film

 

 

Traduit du chinois par Yann Varc’h  Thorel et Liu Yun

in, Gu Cheng : « spectre en Ville, suivi de  Ville »

Editions Les Hauts-Fonds, 29200 Brest  

 Du même auteur :

Le proche et le lointain (28/10/2014)

Fantaisie de la vie (28/10/2015)

Je suis un enfant capricieux et fantasque (28/10/2016)

La terre est courbe (28/10/2017)

Une génération (28//10/2018)

« Peut-être suis-je aveugle ... » (28/10/2019)

Adieu (28/10/2020)

spectre en Ville (lundi /mardi) (28/10/2021)

spectre en Ville (samedi / dimanche /fête des morts) (28/10/2023)