04 novembre 2018

Benjamin Fondane (1898 – 1944) : Titanic

  Titanic   Titanic I C’est un rêve effrayant et je m’y trouve encore - Une chose mouvante et qu’on appelle Terre coule à pic, lentement, hors du regard de l’être... A bâbord, le linge sèche comme avant le déluge, calme le jeu d’échecs se poursuit, un pion avance, la danse dans le hall  pénètre dans les chairs avec l’odeur sucrée des tropiques...   Sur le pont qui descend lentement hors du regard de l’être la lumière est debout, elle a peur de tomber, les hommes sont debout, ils ont peur de... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

04 novembre 2017

Benjamin Fondane (1898 – 1944) : L’Exode - Super Flumina Babylonis

  L’Exode   Super  Flumina Babylonis   Les dieux ont ordonné la mort de ces hommes afin d'être sujets de chants pour les générations à venir                                                       Homère ET VOILA ! ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 novembre 2016

Benjamin Fondane (1898 – 1944) : Le mal des fantômes

  Le mal des fantômes   Non lieu   J’ai voulu écrire ces poèmes dans le goût dévorant de mon siècle. Si j’ai résisté, d’où m’est venue cette résistance ?   J’ai voulu être de cœur avec mon temps, de chair avec l’histoire. Pourquoi cette pensée me fut-elle refusée ?   Il m’a été donné de connaître les libertés du poème, ses limites, son essence, ses facilités redoutables, ses soi-disant obstacles, dérisoires. Je connais le sésame qui l’ouvre. Et j’ai déserté, j’ai trahi la cause... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 novembre 2015

Benjamin Fondane (1898 – 1944) : Ulysse

  Ulysse   à Armand Pascal ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 09:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :