img_12_03[1]

Statue en bronze de Kobayashi Issa par Issa Yuko, 1910. Shinano (Japon)

 

Au bruit seul des voix,

Les fleurs du cerisier

Se sont empourprées.

 

Traduit du japonais par Philippe Denis

In, Revue Po&sie, N°3

Belin éditeur, 1977

Du même auteur :

 « quiétude… » (04/02/2016)

« Première cigale… » (04/02/2017)

« Ah ! pouvoir être … » (04/02/2018)

« Un monde de douleurs... » (04/02/2019)

« Couvert de papillons... » (04/02/2020)

« Le papillon bat des ailes... » (04/02/2021)

« L’enfant essayait... » (04/02/2022)

« Avec quel regard d’envie... » (04/02/2023)