800px-Tsukioka_Yoshitoshi_-_Narihira_and_Nijo_no_Tsubone_at_the_Fuji_River_-_Google_Art_Project[1]

 

  La neige tombant encore

Le printemps est arrivé.

     Du rossignol

Les larmes gelées

Maintenant vont-elles fondre ?

 

Traduit du japonais par Gaston Renondeau

in, « Anthologie de la poésie japonaise classique »

Editions Gallimard (Poésie), 1971