MKHdEbVD_400x400[1]

 

 

Si tu veux écrire

Pars !Quitte tes habitudes

Tes ferveurs routinières

Prends ton bâton de pèlerin

Trouve ta solitude

Adresse-toi au vent

A la pluie

Aux grands espaces

Au soleil

 

Rends ton pas plus léger

Franchis avec ta soif les sentiers de l’aube

Accorde toi au courant qui t’emporte, te traverse

Que ton sang soit vibrant

Que ton souffle soit vif

Avec ou sans crayon

Tu traceras des signes sur les carnets du cœur

Avec ou sans parole

Tu donneras du rythme au chant qui te précède.

 

Ce rien qui nous éclaire

L’enfance des arbres éditeur, 56700 Hennebont, 2017

Du même auteur : 

« S’avancer sans craindre l’obscur ... » (22/09/2017)

« Nous marcherons ... » (22/09/2018)

« Oh ! Pays de naissance... » (21/09/2019)