app_copie_768x543_1_

 

Départ

 

Et leurs visages étaient pâles

Et leurs sanglots s’étaient brisés

 

Après la neige aux purs pétales

Comme ses mains sur les baisers

Tombaient les feuilles automnales

 

In, Revue « Nord-Sud, N°8, Octobre 1917 »

Chez Pierre Reverdy, 1917

Du même auteur :

Les colchiques (14/05/2014)

Le pont Mirabeau (14/05/2015)

A la Santé (14/05/2016) 

Si je mourais là-bas (14//05/2017)

Vitam impendere amori (01 /05/2018)