app_copie_768x543_1_Dans l'atelier de Picasso, en 1910

 

Départ

 

Et leurs visages étaient pâles

Et leurs sanglots s’étaient brisés

 

Après la neige aux purs pétales

Comme ses mains sur les baisers

Tombaient les feuilles automnales

 

In, Revue « Nord-Sud, N°8, Octobre 1917 »

Chez Pierre Reverdy, 1917

Du même auteur :

Les colchiques (14/05/2014)

Le pont Mirabeau (14/05/2015)

A la Santé (14/05/2016) 

Si je mourais là-bas (14//05/2017)

Vitam impendere amori (01 /05/2018)

Corps de chasse (01/05/2020)