AVT_Fagus_3148_1_

 

- Pourquoi, Seigneur, les hirondelles,

Si bas, puis si haut volent-elles :

          Qu’en savent-elles,

          Qu’en sais-je ? rien.

 

Et moi, pourquoi gai, puis morose,

Pourquoi mes vers, pourquoi ma prose,

Pourquoi sous mes doigts cette rose,  

          Qu’en sais-je ? rien.

(Du pont des arts, balcon de Paris)

 

Pas perdus

Le Divan, 1926