220px_Nazim_Hikmet__cropped__1_

 

La cigarette non allumée

 

Il peut mourir cette nuit

une brûlure de balle sur la poitrine de son veston.

Il est allé cette nuit à la mort

                              de ses propres pas…

 

- As-tu une cigarette ? dit-il…

- Oui

          dis-je.

- Allumette ?

- Non,

          la balle peut l’allumer

                                           ai-je dit

 

Il a pris la cigarette

                              est parti…

 

Peut-être maintenant de tout son long se couche-t-il

          une cigarette non-allumée aux lèvres

                              une blessure à la poitrine…

 

Parti.

Signe de multiplication.

                              Fini…

 

1930

 

Traduit du turc par Fikret Adil

Revue « Bifur, N° 8 »

Editions du Carrefour, 1931

Du même auteur :

La plus drôle des créatures (19/10/2015)

Peut-être que moi (19/10/201

Lettres et poèmes (1942 – 1946) (06/03/2019)