alexis_gloaguen_presente_son_livre_samedi_1_

 

Epuisement

 

De très loin

je reviens au monde

 

j’affleure

et vois éclore net

          les fruits verts de l’été

 

Entouré d’enfants mangeurs de salicornes

je regarde s’ensabler

          la lumière des puces de mer

 

je retrouve le don du serpent

qui sait les heures et les endroits

          où le soleil est satiné

 

J’aurais pu continuer de mourir

          aux petits feux de la fatigue

 

j’aurais pu travailler à dormir

          sans jamais me libérer

          du piège qui me tient à faire ce que je hais

 

s’il n’y avait eu ce miracle

          d’une poésie qui aide à fuir

          et tire le regard

          vers une déchirure dans le ciel

 

« Le nouvel Ecriterres », N°3, Automne 1990

29720 Plonéour-Lanvern, 1990

Du même auteur :

« J’arrive en cette jungle… » (29/07/2016)

 

Donegal Bay (29/07/2018)