PaulFort[1]

 

Le Chat borgne

 

La femme est aux varechs, l’homme est à la Guyane

Et la petite maison est seule tout le jour

Seule ? Mais à travers les persiennes vertes,

on voit luire dans l’ombre comme une goutte de mer.

Quand le bagne est à l’homme, la mer est à la femme,

Et la petite maison au chat borgne tout le jour

Du même auteur :

Le bonheur (30/05/2015)

 Si le bon Dieu l’avait voulu (30/05/2016)

Le chef de saint Denys (10/10/2017)