09 mai 2018

Jean Grosjean (1912 – 2006) : « Si tu déchires le voile ...

  IX    Si tu déchires le voile qui cachait l’ombre, tu n’éclaires que le vide où tes pas font un froissement de branches et tes doigts des lueurs de linge.      Tu n’a été que de passage en toi où je trouverais tes chambres plus désertes que mes demeures inhabitables sous les ruissellements des pluies chanteuses.      D’errantes odeurs de foin, de buffet rance ou de renard mouillé parlent de toi autant que la rumeur des prophéties tapies dans les buissons. ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

09 mai 2017

Jean Grosjean (1912 - 2006) : « Où étais-tu quand… »

       Où étais-tu quand les reîtres m’ont dit : Allons saccager les villages, et que l’après-midi fit tourner sur moi l’ombre d’un if ennuyé ?      Qu’attendais-tu à la fin d’un hiver dont s’attardait la neige dans les bois derrière qui je sentais monter ma peur ?      J’appris le désespoir contre un pan de mur en regardant les moissons frissonner de coquelicots que tu ne connus pas.      Et qui serait venu chasser les guêpes d’une... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 mai 2016

Jean Grosjean (1912 – 2006) : « S’est-on figuré… »

  S’est-on figuré sous l’ombrage d’un frais matin d’été quelle inhumaine et déchirante voix de violon monte des villes le soir ?   Depuis longtemps j’entends s’éteindre au loin le bruit que font les gens pour vivre mais leur folie me colle aux semelles comme une patrie mal quittée.   J’ai balancé comme la branche aux brises sans trop bouger mon pied de place mais je savais n’être que l’ombre du dieu qui s’en prend à soi-même.   Soudain vieilli je regarde trembler une herbe entre mes doigts. ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :