10 décembre 2018

Roland Dubillard (1923 – 2011) : La rencontre

La rencontre   Il a fait semblant de ne pas m'avoir vue, mais j'ai bien vu alors qu'il ne voyait plus rien ; et quand je l'ai perdu de vue, pendant des heures on m'a dit qu'il a fait le tour de la ville. Je l'ai vu revenir de très loin et tout droit, à la façon de ceux qui savent bien mon nom ; et il m'a dit aussi ce qu'ils me disent. Mais je ne l'ai pas entendu.   Je me disais : que va-t-il devenir ? Combien de temps demanderont ses yeux? Car ses yeux n'étaient pas de leur couleur encore; en sorte que... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10 décembre 2017

Roland Dubillard (1923 – 2011) : Si le bruit recommence

  Si le bruit recommence Si le bruit recommence à prendre mon oreille comme un arbre sa pomme; Si je ne suis plus moi-même au volant des vagues pour conduire la mer où la mer serait mieux; Si j’ai des horizons qui m’entrent dans les yeux, un cri pour ne toucher que le tympan des morts; Si un rien m’étrangle, et encore! sans gorge pour les doigts de l’oubli fouillant la mémoire comme une veste son armoire; Si cela recommence et si cela se réinstalle et si je dois signer ma propre figure et me scier ma scie comme... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 avril 2016

Roland Dubillard (1923 – 2011) : C’est arrivé à moi

  C’est arrivé à moi   Une étrange fille, tout à fait l’envers d’une autre  qui était venue un jour et ne s’en allait pas ; une fille offrant d’abord ce que l’autre ne m’avait donné qu’en suite ; achetant les boîtes pour leur couvercle et réservant pour dans longtemps le plaisir de se découvrir ensemble, par exemple, à la même fumée deux cigarettes différentes ; ronde vers le dehors et satisfaite comme de fournir des fruits, tandis que l’autre était creuse et secrète comme d’aimer... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 04:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 novembre 2014

Roland Dubillard (1923 – 2011) : Le Peigne

Le Peigne   Il me faudrait trouver un peigne. Je serais rivière, longue et sans nœuds, Parallèle à moi-même et descendant Librement, selon l'inclinaison des pentes, Sans tourbillons, sans remous, toutes les fibres de mon eau en ordre    vers le même océan,  Et se serrant les coudes malgré tout, car c'est dur  Pour une rivière de ne pas se laisser disperser :  Ne faisant qu'une et m'allongeant.   Un peigne pour moi ! comme il y en a pour les chevelures !  Ici je ne suis pas... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 16:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :