640_42_20765248_1_

 

A Yvon Le Men

 

Demeure ici qui toujours demeure,

Nous t’avons prêté une âme, à moins

Que ne sois âme toi-même.

 

Ton auvent pour cueillir fiente et miel,

Car hirondelles et abeilles t’habitent ;

tes murs cuits sont pains bénits.

 

Âme aérienne tout autant charnelle,

Malaxant sol et nues, peine et joie

en d’irradiants filigranes

 

Bleus.

 

 Il fait un temps de poème. Volume 2

Textes rassemblés et présentés par Yvon Le Men

Filigranes Editions, 22140 Trézélan

Du même auteur :

« Du pied à la pierre… » (15/05/2014)

« L'infini n'est autre… » (15/05/2015)

« Ce qui est donné… » (15/05/2016)