31 mars 2022

Marcela Delpastre (1925 – 1998) : Le pays mort / Lo pais mòrt

    Le pays mort        Je parle d’un pays mort qui ne sait pas s’il vit encore. D’un pays mort dans ses ronces ; dans la rouille de ses rigoles. D’un pays qui s’oublie lui-même.      Je suis née d’un pays qui meurt tous les jours dans son âme et sa chair.      Qui meurt de ses vieux accablés de travail le nez contre la terre ;      et de ses fils fauchés dans la sève et la fleur comme l’herbe de juin ; ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 23:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

01 avril 2021

Marcela Delpastre (1925 – 1998) : « Comme l’eau va un jour... » / « Coma l’aiga que vai, un jorn... »

            Comme l’eau va un jour. Un jour que je m’attardais sous les trembles, un jour que le grand vent arrachait du ciel les nuées et les pauvres feuilles de l’arbre,      comme l’eau va et ne sait où elle va, une fois tu m’as regardée ; comme un rayon de soleil qui traverse un nuage et qui tombe sur l’eau, et qui vole plus loin,      ainsi tu m’as regardée ; une fois peut-être... le temps que passe l’eau, et le temps qui... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
01 avril 2020

Marcela Delpastre (1925 – 1998) : « Entre toutes choses... » / « Entre tot... »

            Entre toutes choses je louerai la main. Cinq doigts. Le poing fermé, l’oiseau qui dort, la tête sous l’aile.      Cinq doigts. Le poing qui se déplie comme une aile, la feuille de mai. L’oiseau qui se réveille. La tête, les pattes, le bec. La main vivante. Je te louerai.      La main qui s’ouvre et s’étend vers l’arbre et vers le pain, vers l’ombre et le soleil, et la chaleur du feu.      La main qui est... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :