05 octobre 2016

Joseph Sayegh (1928 -) / زف صايغ : « A chaque prophète sa grâce… »

    A chaque prophète sa grâce, à chaque amour son langage   Et toi, mon aimée, toi parole gracieuse, toi ma voix et me signes   Unique de la singularité de l’inspiration, Demeures la solitaire du verbe   Parmi toutes les femmes, parmi tous les destins, je t’ai choisie responsable de la joie   De la solitude qui façonne les aigles, responsables de l’amour qui façonne le langage pour les hommes singuliers.   Les générations des mots se renouvellent en nous comme nous nous... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 juillet 2016

Issa Makhlouf (1955- ) / عيسى مخلوف : « On tue pour manger… »

         On tue pour manger. On chasse l’oiseau dans son ciel et le poisson dans ses mers. L’animal on l’égorge et on déracine l’herbe.      Quelqu’un dans l’ombre nous tue et nous mange.   Traduit de l’arabe par Nabil el-Hazan, Mirage, Editions José Corti, 2004 *   Sous nos yeux le noyé appelle au secours. Et nous, derrière la vitre, nous lui faisons signe de la main et sourions.   Traduit de l’arabe par Abdellatif Laâbi Lettre aux deux sœurs ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 mai 2016

Adonis (1930 - ) /أدونيس : Pays des bourgeons

  Pays  des bourgeons   Icare est passé par là Il a planté sa tente sous les feuilles naissantes il a humé le feu Des chambres de verdure aux plus tendres buissons   Et il a secoué, Secoué tous les fûts, implorant le ciel Il s’est assemblé ainsi que le fuseau Et il a bu l’ivresse et s’est envolé…   Il ne s’est pas brûlé – Il n’est pas revenu   Le livre des migrations, Editions Luneau -  Ascot, 1982 Du même auteur : Corps, 4 (05/15) Miroir du chemin, chronique des... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 mars 2016

Khalil Hâwi (1919-1982) / خليل حاوي : L'age de glace

  L’âge de glace   Quand à  l’âge de glace, Les veines de la terre sont mortes, Ainsi en nous nos veines sont mortes. Chair séchée, nos jambes et nos bras se sont figés. Nous tentions en vain d’arrêter le vent Et la nuit maussade, En vain, de piéger le frisson Qui en nous s’étirait, Le frisson de la très sûre mort Glissée aux cellules des os, au secret des cellules, Et dans l’haleine du soleil, et de la lumière des miroirs, Dans le grincement des portes, et les caves à provisions, Dans le vin, et... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 juillet 2015

Issa Makhlouf (1955 - ) / عيسى مخلوف : Planète

  Planète      La terre est belle      Beau le nuage qui s’en va seul dans le ciel, semblable à un oiseau perdu et désorienté dans son vol. Beaux les astres, aux étranges, aux inquiètes lumières. Gardiens de l’espace infini, ils t’observent de loin, te connaissent mais tu ne les connaît pas. Auraient-ils donc de la compassion pour toi qui ignores ce qui t’attend dès le seuil ? A moins que ces étoiles n’oublient que leur sort est aussi le tien.    Tendre est la... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 09:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 mai 2015

Adonis (1930 - ) / أدونيس : Corps, 4

4. L’amour où l’amour s’exile   Entre, femme ma chair jubile vers toi vers ton pillage j’abonde en toi j’y ancre mes émois.   Entre, nous rencontrer / nous quitter effacer / découvrir nos visages mêler la blessure au pain pour maintenir un sous-sol à nos paroles pour sauvegarder le courage du refus pour écrire une histoire qui soit autre pour voir une femme / un lac un fleuve / la statue de l’amant et que nos deux corps, légers comme des rêves s’élèvent ensemble dans l’espace sidéral.   En nudité ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 13:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 juillet 2014

Issa Makhlouf (1955- ) / عيسى مخلوف : Partir

    Partir       Nous partons pour nous éloigner du lieu qui nous a vu naître et voir l’autre versant du matin. Nous partons à la recherche de nos naissances improbables. Pour compléter nos alphabets. Pour charger l’adieu de promesses. Pour aller aussi loin que l’horizon, déchirant nos destins, éparpillant leurs pages avant de tomber, quelquefois, sur notre propre histoire dans d’autres livres.             Nous partons vers des... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 23:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :