11 août 2022

Oscar Wilde (1854 - 1900) : Dans les allées de Magdalen / Magdalen walks

  Dans les allées de Magdalen     De petits nuages blancs font la course dans le ciel Les prairies sont jonchées des fleurs dorées de mars, Les pas écrasent les jonquilles, et le mélèze avec ses cônes Se tord et se balance, et la grive se hâte.   Un délicat parfum naît dans la brise du matin, Odeur de feuilles, d’herbe, de terre fraîche retournée. Les oiseaux chantent de joie pour saluer le printemps Et sautent de branche en branche sur les arbres balancés.   Les bois revivent aux sons du... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 août 2021

Oscar Wilde (1854 - 1900) : Silentium amoris

  Silentium amoris   Comme souvent le soleil, qui trop fort brille, Repousse malgré elle en sa sombre caverne La pâle lune, avant même que le rossignol Ait pu lui offrir la moindre sérénade, Ainsi ta beauté rend maladroites mes lèvres Et mes chants les plus beaux sonnent faux.   Comme, à l’aurore, au-dessus des prairies, Passera quelque vent impétueux et sauvage Qui de trop de baisers brisera le roseau Jusque-là instrument unique de son chant, Ainsi la trop orageuses passion m’égare Et, d’un excès... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 août 2020

Oscar Wilde (1854 - 1900) : Endymion

    Endymion (Pour la musique)   Les pommes d’or pendent aux arbres Et les oiseaux pépient en Arcadie. Les moutons bêlent dans leur parc, Les cabris sautent sur les collines. Hier, il avoua son amour, Et je sais qu’il me reviendra. Ô lune qui se lève ! Ô Séléné ! Sois sa gardienne. C’est lui, Tu ne peux en douter, tu le connais si bien ! Il est chaussé de sandales pourpres. Tu ne peux en douter, tu connais mon amour : Il tient aussi la houlette du pâtre, Il est plus doux que la... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 août 2019

Oscar Wilde (1854 – 1900) : Désespoir / Desespoir

  Désespoir   Les saisons avec elles amènent leur ruine, Au printemps, le narcisse apparaît Qui ne se fane avant que n’ait rougit la rose Et, à l’automne, fleurissent les violettes Et le frêle crocus trouble alors la blancheur de la neige ; Puis, les arbres dénudés reverdissent, Comme font les gris labours sous les pluies de l’été Et renaissent les primevères qu’un enfant cueillera.   La belle vie ! dont le flot amer et avide Monte à nos pieds et sombre dans la nuit Pour revêtir des jours qui... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 23:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 août 2018

Oscar Wilde (1854 – 1900) : Bords de l’Arno / By the Arno

  Bords de l’Arno   Le laurier-rose sur le mur Vire au pourpre à la lueur de l’aube, Mais l’ombre grise de la nuit            S’étend encore sur Florence.   La rosée éclaire la colline, Les bourgeons brillent tout là-haut, Mais, ah ! les cigales ont fui           Et leur chant attique a cessé.   A peine si les feuilles bougent A la suave brise légère Et, dans le vallon fleurant l’amandier, ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 août 2017

Oscar Wilde (1854 – 1900): La ballade de la geôle de Reading / The ballad of Reading Gaol

      La Ballade de la geôle de Reading   ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :