27 avril 2019

Claude Vigée (1921-) : « Depuis l’origine... »

  « Depuis l’origine toute l’eau s’est évaporée. La fêlure est dans l’os. Dehors sur la sphère aplatie et sèche de la terre c’est un craquèlement d’argile désertique – ruche d’abeilles mortes, engluées dans leur miel ; la cire s’est muée en alluvions opaques, croûte d’excréments perforée d’alvéoles scellés. Monde de sourds-muets. Chacun, sans la parole, est un juge effrayant pour l’autre qui l’annule. Un meurtrier se tapit derrière chaque fenêtre. Ni pain, ni syllabes complices à rompre en compagnie face... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 avril 2018

Claude Vigée (1921 -) : « Entre la terre obscure… »

    Entre la terre obscure et la haute clarté du ciel,   le silence du bel été de chaque côté se balance :   une seule abeille capture le miel  de leur double murmure     Délivrance du souffle Editions Flammarion, 1977 Du même auteur : L’eau des sombres abysses (03/04/2015) La clef de l’origine (03/04/2016)  Soleils… » (03/04/2017) « Depuis l’origine... » (27/04/2019)  
Posté par bernard22 à 00:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 avril 2017

Claude Vigée (1921 - ) : « Soleils… »

  Soleils              fils d’une angoisse                                              héritier de ma peur, malgré l’étouffement ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 avril 2016

Claude Vigée (1921 - ) : la clef de l’origine

    La clef de l’origine     Celui qu'a terrassé la violence  N'est-il pas retranché pour toujours de lui-même ?  Pèlerin du soleil aux trousses de son ombre,  Renaîtra-t-il, errant combien d'années encore,  Cherchant la vérité dans une place étrange ?    Prier  C'est écouter  Aux portes du silence.    Je franchis le seuil du cimetière de campagne juif en Basse-Alsace  Où j'allai tout enfant avec mon père dans les averses de mars  Après... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 avril 2015

Claude Vigée (1921 - ) : L’eau des sombres abysses

  L’eau des sombres abysses   Evy, si tu m’entends encore là-bas, où tu n’es plus, sache que tout me manque de toi, ton corps, tes yeux, ta voix      et ta vive présence, mais sache aussi que je tente de faire ce que tu m’avais dit quelques semaines à peine avant de t’en aller dans le noir : « Quand je serai partie, tu finiras ton livre, tu en  commenceras d’autres, si Dieu t’en donnes envie, car du puits secret de la vie jaillit la neuve poésie, et souvent répond le génie à... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :