08 avril 2017

Boris Vian (1920 - 1959) : « Je mourrai d'un cancer… »

  Je mourrai d'un cancer de la colonne vertébrale Ça sera par un soir horrible Clair, chaud, parfumé, sensuel Je mourrai d'un pourrissement De certaines cellules peu connues Je mourrai d'une jambe arrachée Par un rat géant jailli d'un trou géant Je mourrai de cent coupures Le ciel sera tombé sur moi Ça se brise comme une vitre lourde Je mourrai d'un éclat de voix Crevant mes oreilles Je mourrai de blessures sourdes Infligées à deux heures du matin Par des tueurs indécis et chauves Je mourrai sans m'apercevoir ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

08 avril 2016

Boris Vian (1920 -1959) : « Ils cassent le monde … »

  Ils cassent le monde  En petits morceaux  Ils cassent le monde  A coups de marteau  Mais ça m'est égal  Ca m'est bien égal  Il en reste assez pour moi  Il en reste assez  Il suffit que j'aime  Une plume bleue    Un chemin de sable    Un oiseau peureux    Il suffit que j'aime    Un brin d'herbe mince    Une goutte de rosée    Un grillon de bois    Ils peuvent casser le monde    ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 02:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 janvier 2015

Boris Vian (1920 – 1959) : Le temps de vivre

 Le temps de vivre   Il a dévalé la colline Ses pas faisaient rouler les pierres Là-haut entre les quatre murs La sirène chantait sans joie     Il respirait l’odeur des arbres Avec son corps comme une forge La lumière l’accompagnait Et lui faisait danser son ombre     Pourvu qu’ils me laissent le temps Il sautait à travers les herbes Il a cueilli deux feuilles jaunes Gorgées de sève et de soleil     Les canons d’acier bleu crachaient De courtes flammes de feu sec Pourvu... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 16:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 janvier 2014

Boris Vian (1920- 1959) : Je voudrais pas crever

      Je voudrais pas crever Avant d'avoir connu Les chiens noirs du Mexique Qui dorment sans rêver Les singes à cul nu Dévoreurs de tropiques Les araignées d'argent Au nid truffé de bulles Je voudrais pas crever Sans savoir si la lune Sous son faux air de thune A un coté pointu Si le soleil est froid Si les quatre saisons Ne sont vraiment que quatre Sans avoir essayé De porter une robe Sur les grands boulevards Sans avoir regardé Dans un regard d'égout Sans avoir mis mon zobe Dans des... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :