06 octobre 2021

Rabindranath Tagore / রবীন্দ্রনাথ ঠাকুর (1861 – 1941) : Cygne (XXVII – XXXVII)

  Cygne (XXVII – XXXVII)   XXVII   Mon Roi m’est encore inconnu, C’est pourquoi quand il réclame son tribut J’imagine comme un imbécile que je le tromperai Prenant la fuite pour payer mes dettes ! Mais où que je fuie avec tout le secret, Derrière le travail du jour, derrière les rêves, Son appel à chaque souffle me poursuit.   Ainsi ai-je appris que je n’étais pas inconnu à mon Dieu, Que mon dernier refuge même Je l’avais perdu, en raison de mon endettement sans limites. C’est ainsi que je... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

23 avril 2021

Rabindranath Tagore / রবীন্দ্রনাথ ঠাকুর (1861 – 1941) : Cygne (XIII – XXVI)

Cygne (XIII – XXVI)   XIII Dans le cœur ascétique de la forêt d’hiver aux feuilles tombées Pourquoi se précipite Le vent enivré du Printemps ? Sans pudeur ni crainte Il fait trembler de colère les heures d’hiver qu’alourdit la rosée Lorsqu’il éparpille au ciel son éclat de rire !   Et toi ma jeunesse longtemps oubliée Pourquoi m’envoies-tu cette lettre Par la main du joyeux Printemps, Quand il fait le geste et donne le signal de la musique soudaine ?   Dans cette lettre ma jeunesse... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 octobre 2020

Rabindranath Tagore / রবীন্দ্রনাথ ঠাকুর (1861 – 1941) : Cygne (VII – XII)

  Cygne (VII – XII)   VII Tu savais bien, Saha Jehan, Empereur des Indes, Que vie jeunesse honneur richesse sont balayés par le Temps. Aussi tu t’efforças de faire que l’agonie de ton âme survécût aux gloires de      l’empereur. La force de diamant de ta souveraineté Peut disparaître comme l’éclat du couchant derrière le rideau du sommeil ; Un seul petit soupir de l’âme Etendra toujours sa couleur sur le ciel - car immense était le désir de ton cœur. Oui, la splendeur des gemmes et... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 avril 2020

Rabindranath Tagore / রবীন্দ্রনাথ ঠাকুর (1861 – 1941) : Cygne (I – VI)

 Cygne (I- VI)   I O mon Nouveau ! O chose non mûre ! Toujours vert ! Inconsidéré ! Renvoie d’un coup dans la vie tous ces demi-morts ! La lumière du matin est rouge à force d’ivresse. Que les gens crient contre toi comme il leur plaît, Jette de côté la querelle, à ton aise, Et fais danser très haut ta belle queue d’oiseau ! Viens mon éclatant, mon jeune, mon Nouveau !   La cage se balance gentiment dans l’air, Rien ne bouge, ne remue Dans leur maison ni dans leur... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 avril 2019

Rabindranath Tagore (1861 - 1941) / রবীন্দ্রনাথ ঠাকুর : « Poète, le soir approche ... »

  Poète, le soir approche ; tes cheveux grisonnent.      Entends-tu pendant tes rêveries solitaires le message de l’au-delà ?      C’est le soir, dit le poète, j’écoute : quelqu’un peut appeler du village, malgré l’heure tardive.      Je veille : Deux amoureux se cherchent. Leur cœur les guidera-t-il sûrement ? — Les cœurs errants de deux jeunes amants se rencontreront-ils ; leurs yeux ardents mendient une harmonie d’amour qui... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 avril 2018

Rabindranath Tagore (1861 – 1941) / রবীন্দ্রনাথ ঠাকুর : « Frère, nul n’est éternel … »

  Frère, nul n’est éternel et rien ne dure. Frère, garde ceci dans ton cœur et réjouis-toi.        D’autres que nous ont porté l’antique fardeau de la vie ; d’autres que nous ont fait le long voyage.      Un poète ne peut chanter toujours la même ancienne chanson.      La fleur se fane et meurt ; mais celui qui la portait ne doit pas toujours pleurer sur son sort.      Frère, garde ceci dans ton cœur et réjouis-toi.   ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 avril 2017

Rabindranath Tagore / রবীন্দ্রনাথ ঠাকুর (1861 – 1941) : « Malgré le soir qui s’avance … »

  LXVII        Malgré le soir qui s’avance à pas lents et qui fait taire toutes  les chansons ;       Malgré le départ de tes compagnes et ta fatigue ;       Malgré la peur qui court dans les ténèbres ; malgré le ciel voilé ;       Oiseau, ô mon oiseau écoute-moi ; ne ferme pas tes ailes.         L’obscurité qui t’environne n’est pas celle des feuilles de la... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 novembre 2014

Rabindranath Tagore / রবীন্দ্রনাথ ঠাকুর (1861 – 1941) : « Le même fleuve de vie… »

  Le même fleuve de vie qui court à travers mes veines nuit et jour court à travers      le monde  et danse en pulsations rythmées. C’est cette même vie qui pousse à travers la poudre de la terre sa joie en innombrables brind’herbes, et éclate en fougueuse vagues de feuilles et de fleurs. C’est cette même vie que balancent flux et reflux dans l’océan-berceau de la naissance      et de la Mort. Je sens mes membres glorifiés au toucher de cette vie universelle. Et je... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 15:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :