13 juillet 2019

Léopold Sédar Senghor (1906 – 2011) : Nuit de Sine

  Nuit de Sine   Femme, pose sur mon front tes mains balsamiques, tes mains douces plus que      fourrure. Là-haut les palmes balancées qui bruissent dans la haute brise nocturne À peine. Pas même la chanson de nourrice. Qu’il nous berce, le silence rythmé. Écoutons son chant, écoutons battre notre sang sombre, écoutons Battre le pouls profond de l’Afrique dans la brume des villages perdus.     Voici que décline la lune lasse vers son lit de mer étale Voici que s’assoupissent... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

12 juillet 2018

Léopold Sédar Senghor (1906 - 2011) : Chant du printemps

  Chant du printemps Pour une jeune fille noire au talon rose   I   Des chants d’oiseaux montent lavés dans le ciel primitif L’odeur verte de l’herbe monte, Avril ! J’entends le souffle de l’aurore émouvant les nuages blancs de mes rideaux J’entends la chanson du soleil sur mes volets mélodieux Je sens comme une haleine et le souvenir de Naëtt sur ma nuque nue qui s’émeut Et mon sang complice malgré moi chuchote dans mes veines. C’est toi mon amie – Ô ! Ecoute les souffles déjà chauds dans l’avril d’un... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 23:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 juillet 2017

Léopold Sédar Senghor(1906 – 2011) : Elégie des eaux

      Elégie des eaux   Je vous invoque, Eaux du Troisième Jour Eaux murmures des sources, eaux si pures des altitudes, neiges ! eaux des      torrents et des cascades Eaux justes, mais vous Eaux de miséricorde, je vous invoque d’un cri rythmé      et sans dédit. Eaux des grands fleuves et de la mer plus vaste et de la mer plus faste. Et toi Soleil toi Lune, qui gouvernez les eaux du mouvement contraire en qui      se confond l'Unité ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 juillet 2016

Léopold Sédar Senghor (1906 – 2001) : Ndessé.

    Ndessé. (1)   Mère, on m’écrit que tu blanchis comme la brousse à l’extrême    hivernage Et je devrais être ta fête, la fête gymnique des moissons Ta saison belle avec sept fois neuf années sans nuages et les greniers    pleins à craquer de fin mil Ton champion, Kor-Sanou ! Tel le palmier de Katamague Il domine tous ses rivaux de sa tête au mouvant panache d’argent Et les cheveux des femmes s’agitent sur leurs épaules, et les cœurs des    vierges dans le tumulte de... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 juillet 2015

Léopold Sédar Senghor (1906 – 2001) : L'Absente

  L’Absente   (woï pour trois kôras et un balafong)   I   Jeunes filles aux gorges vertes, plus ne chantez votre champion      et plus ne chantez l’Elancé. Mais je ne suis pas votre honneur, pas le Lion téméraire, le Lion      vert qui rugit l’honneur du Sénégal. Ma tête n’est pas d’or, elle ne vêt pas de hauts desseins Sans bracelets pesants sont mes bras que voilà, mes mains si nues ! Je ne suis pas le Conducteur. Jamais tracé sillon ni dogme comme le ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 08:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 juillet 2014

Léopold Sédar Senghor (1906 - 2001) : Prière de paix

Prière de paix   A Georges et Claude POMPIDOU « … Sicut et nos dimittimus debitoribus nostris » I.   Seigneur Jésus, à la fin de ce livre que je T’offre comme un ciboire de    souffrances Au commencement de la Grande Année, au soleil de Ta paix sur les toits    neigeux de Paris - Mais je sais bien que le sang de mes frères rougira de nouveau l’Orient    jaune, sur les bords de l’Océan Pacifique que violent tempêtes et haines Je sais bien que ce sang est la libation... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 22:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :