05 septembre 2018

Victor Segalen (1878 – 1919) : Nom caché

  Nom caché      Le véritable Nom n’est pas celui qui dore les portiques, illustre les actes ; ni que le peuple mâche de dépit ;    Le véritable Nom n’est point lu dans le Palais même, ni aux jardins ni aux grottes, mais demeure caché par les eaux sous la voûte de l’aqueduc où je m’abreuve.    Seulement dans la très grande sécheresse, quand l’hiver crépite sans flux, quand les sources, basses à l’extrême, s’encoquillent dans leurs glaces.    Quand le vide est au... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

05 septembre 2017

Victor Segalen (1878 – 1919) : Tô-Bod

      Tô-Bod Au dompteur éternel des cimes de l'esprit : Frédéric Nietzche I   Des ailes... Non. Le vol plumeux n’a que faire aux sommets des cimes                       Où jeux d’ouragans ne portent pas.   Ce n’est plus d’un frisson léger que se dompte ici cette rime.                       Mais... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 septembre 2016

Victor Ségalen (1878 – 1919) : Edit Funéraire

    Edit funéraire               Moi l'Empereur ordonne ma sépulture : cette montagne hospitalière, le champ qu'elle entoure est heureux. Le vent et l'eau dans les veines de la terre et les plaines du vent sont propices ici. Ce tombeau agréable sera le mien. *      Barrez donc la vallée entière d'une arche quintuple : tout ce qui passe     est ennobli.      Étendez la longue allée... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 septembre 2015

Victor Segalen (1878 – 1919) : Eloge et pouvoir de l’absence

Eloge et pouvoir de l’absence                                  Je ne prétends point être là, ni survenir à l’improviste, ni paraître en habits et chair, ni gouverner par le poids visible de ma personne,    Ni répondre aux censeurs, de ma voix ; aux rebelles, d’un œil implacable ; aux ministres fautifs, d’un geste qui suspendrait les têtes à mes ongles. ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 09:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 septembre 2014

Victor Segalen (1878 – 1919) : Du bout du sabre

Du bout du sabre    Nous autres, sur nos chevaux, n'entendons rien aux semailles. Mais toute terre labourable au trot, qui se peut courir dans l'herbe,    Nous l'avons courue.    Nous ne daignons point bâtir murailles ni temples, mais toute ville qui se peut brûler avec ses murs et ses temples,    Nous l'avons brûlée.    Nous honorons précieusement nos femmes qui sont toutes d'un très haut rang. Mais les autres qui se peuvent  renverser, écarter... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 18:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :