13 octobre 2021

Mellin de Saint-Gelais (1491 – 1558) : « Quand le Printemps... »

  Quand le Printemps commence à revenir, Retournant l’an en sa première enfance, Un doux penser entre en mon souvenir Du temps heureux que ma jeune ignorance Cueillit les fleurs de sa verte espérance. Puis, quand le ciel ramène les longs jours Du chaud Été, j’aperçois que toujours Avec le temps s’allume le désir Qui seulement ne me donne loisir D’aviser l’ombre et mes passés séjours. Puis, quand Automne apporte le plaisir Des ses doux fruits, hélas, c’est la saison Où de pleurer j’ai le plus de raison, Car mes... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

08 décembre 2019

Mellin de Saint-Gelais (1491 – 1558) : « Il n’est point tant de barques à Venise ... »

  Il n’est point tant de barques  à Venise, D’huîtres à Bourg, de lièvres en Champagne, D'ours en Savoie, et de veaux en Bretagne, De cygnes blancs le long de la Tamise ;   Ni tant d’amours se traitant en l’église, De différends aux peuples  d’Allemagne, Ni tant de gloire à un seigneur d’Espagne, Ni tant se trouve à la cour de feintise ;   Ni tant y a de monstres en l’Afrique, D’opinions en une République, Ni de pardons  à Rome  un jour de fête ;   Ni d’avarice aux... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 décembre 2018

Mellin de Saint-Gelais (1491 – 1558) : Treizain

  Treizain   Par l'ample mer, loin des ports et arènes S'en vont nageant les lascives sirènes En déployant leurs chevelures blondes, Et de leurs voix plaisantes et sereines, Les plus hauts mâts et plus basses carènes Font arrêter aux plus mobiles ondes, Et souvent perdre en tempêtes profondes ; Ainsi la vie, à nous si délectable, Comme sirène affectée et muable, En ses douceurs nous enveloppe et plonge, Tant que la Mort rompe aviron et câble, Et puis de nous ne reste qu'une fable, Un moins que... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :