04 octobre 2019

Claudio Rodriguez (1934 - 1999) : Don de l’ivresse / Don de la ebriedad

  Don de l’ivresse   III        Le chêne, qui conserve mieux un rayon de soleil qu’un mois entier de printemps, ne sent pas la spontanéité de son ombre, la simplicité de sa croissance ; c’est à peine s’il connaît le terrain sur lequel il a poussé. Avec ce vent qui laisse sur ses branches une absence de musique, il imagine pour ses rêves un vaste plateau. Et avec quelle rapidité il s’identifie au paysage, à l’âme tout entière de sa frondaison et de moi-même. Il irait jusqu’au... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

04 octobre 2018

Claudio Rodriguez (1934 – 1999) : Parce que nous ne possédons rien / Porque no poseemos

Parce que nous ne possédons rien Le regard I Parce que nous ne possédons rien, nous voyons. L’œil, brûlant à cette heure du jour, quand la lumière, cruelle à force d’être vraie, blesse le regard, ne m’apporte plus la simplicité d’autrefois. Je ne sais plus ce qui meurt, ni ce qui ressuscite. Mais je regarde, m’enflamme, et le regard devient baiser – d’amour ou de trahison, je ne sais pas. Le regard voudrait modeler les choses, arrêter la hâte aveugle des adieux, vêtir et cacher la terrible nudité des adieux, ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :