16 décembre 2017

Jean-Claude Renard (1922 – 2002) : L’exode annonce une rivière

  L’exode annonce une rivière A Jean Grosjean   1 Entre les roseaux, les flaques d’herbe, les buissons de genévriers, L’arc du sel au bord des vins rouges, - Je marchais vers Aigues-Mortes, Un canal ridé d’air attirait le silence, le sable Et parfois des chevaux. Qui transformera la braise immobile ?   2 Il y eut un goût de raisins à l’aplomb des saintes murailles : Une liqueur de menthe. Mais je n’entrai pas dans la ville. S’écarter comme l’épaisse trace jaune de la mer Au Grau-du-Roi, ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

16 décembre 2016

Jean-Claude Renard (1922 - 2002) : Noir – mais pour initier

  Noir – mais pour initier   I   De biais Longeant la lise verte, Les mouettes suivent, piquent du bec Le mot semblable et différent écrit sur chaque coquillage Tête prosternée, Pressentent-elles sous le varech Ce moment neutre où la braise : accrue, réduite d’un tison  - Va se renflammer ou s’éteindre ?   2 Nul ne déchiffre, Hors la fable, Qu’une île plus l’autre font trois : non deux Dans la limaille de la mer, - Par même aimant D’écart et d’alliance Signant le pluriel ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 02:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 décembre 2015

Jean –Claude Renard (1922 – 2002) : Psaume de Pâques

  Psaume de Pâques           Ah ! qu’il soit proclamé que rien, depuis dimanche, n’est plus jamais dans l’homme, ni tout à fait désert, ni tout à fait perdu ;      Et que celui-là qui n’est avec personne – étranger aux fontaines comme étranger à soi – peut encore accéder à sa propre présence et entrer en partage avec tout ce qui est s’il se tient libre encore pour l’attentif amour qui incante et qui lie ;      Et libre pour... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 10:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 octobre 2014

Jean - Claude Renard (1922 – 2002) : Approche de la mort

Approche de la mort        La parole, aujourd’hui, s’éloigne de mon corps      - me laissant pressentir que bientôt vont s’éteindre les braises et l’été      qui réchauffaient mon sang      et paraître à leur place un étrange silence dont mon âme a pourtant attendu      qu’il me dise, dans l’exil et l’exode,      ce qu’est et que n’est pas, en un même mystère, le dieu auquel je n’ai jamais  ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 17:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :