01 avril 2019

Raymond Queneau (1903- 1977) : Vieillir

    Vieillir   Ma jeunesse est finie Ma jeunesse est partie Je reste sur le cul avec quarante ans d'âge J'ai pris le pucelage de la maturité Me voilà qui grisonne me voilà qui bedonne je tousse et je déconne déjà déjà déjà Ah quand j'étais jeune homme que j'étais heureux ! comme un lézard au soleil regardant mes orteils brunir au bord de l'eau et mon abencérage dresser son chapiteau Les années comptaient peu les jours étaient légers et toutes les nuits douces Le ciel était bien bleu les lunes... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

17 décembre 2017

Raymond Queneau (1903 – 1977) : Je n'ai donc pu rêver

  Je n'ai donc pu rêver   Je n'ai donc pu rêver que de fausses manœuvres, vaisseau que des hasards menaient de port en port, de havre en havre et de la naissance à la mort, sans connaître le fret ignorant de leur œuvre.   Marins et passagers et navire qui tangue et ce je qui débute ont même expression, une charte-partie ou la démolition, mais sur ce pont se livrent des combats exsangues.   Voici : le capitaine a regardé les nuages qui démolissaient l'horizon, il descend dans la cale où... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 mai 2016

Raymond Queneau (1903 – 1976) : Je crains pas ça tellment

  Je crains pas ça tellment   Je crains pas ça tellment la mort de mes entrailles et la mort de mon nez et celle de mes os Je crains pas ça tellment moi cette moustiquaille qu’on baptisa Raymond d’un père dit Queneau.   Je crains pas ça tellment où va la bouquinaille les quais les cabinets la poussière et l’ennui Je crains pas ça tellment moi qui tant écrivaille et distille la mort en quelques poésies.   Je crains pas ça tellment La nuit se coule douce entre les bords teigneux des paupières des... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 mai 2015

Raymond Queneau (1903 – 1976) : « Si tu t’imagines… »

  Si tu t'imagines si tu t'imagines fillette fillette  si tu t'imagines xa va xa va xa  va durer toujours  la saison des za  la saison des za saison des amours  ce que tu te goures  fillette fillette  ce que tu te goures Si tu crois petite  si tu crois ah ah  que ton teint de rose  ta taille de guêpe  tes mignons biceps  tes ongles d'émail  ta cuisse de nymphe et ton pied léger si tu crois petite  xa va xa va xa va  va durer... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
21 mai 2014

Raymond Queneau (1903 - 1976) : "Quand nous pénétrerons la gueule de travers..."

            Quand nous pénétrerons la gueule de travers dans l’empire des morts   avecque nos verrues nos poux et nos cancers comme en ont tous les morts   lorsque narine close on ira dans la terre rejoindre tous les morts   après dégustation de pompe funéraire qui asperge les morts   quand la canine molle on mordra la poussière que font les os des morts   des bouchons dans l’oreille et le bec dans la bière abreuvoir... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 22:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :