16 mars 2019

Christine de Pisan (1361 – 1430 ?) : « Apprenez-moi, doux ami... »

  Apprenez-moi, doux ami, S’il est vrai ce que j’ois dire, Que d’ici la Saint Remy Devait aller en l’Empire, En Allemagne bien loin Demeurer, comme j’entends, Quatre mois ou trois du moins ? Hélas ! que j’aurai mautemps !   Ne pourrait jour ni demi Sans vous voir rien me suffire Et quand vous serez de mi Eloigné, quel dur martyre ! De mourir me fut besoin Mieux que le mal que j’attends ; Ronger me faudra mon frein. Hélas ! que j’aurai mautemps !   Mon cour partira... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 décembre 2017

Christine de Pisan (1361 – 1430 ?) : Je ne sais comment je dure

  Je ne sais comment je dure   Je ne sais comment je dure, Car mon dolent cœur fond d'ire Et plaindre n'ose, ni dire Ma douloureuse aventure,     Ma dolente vie obscure. Rien fors la mort ne désire. Je ne sais comment je dure.     Et me faut, par couverture, Chanter que mon cœur soupire ; Et faire semblant de rire. Mais Dieu sait ce que j'endure ; Je ne sais comment je dure.   Du même auteur : La fille qui n’a point d’ami (03/12/2015)  « Seulette... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 décembre 2016

Christine de Pisan (1361 – 1430 ?) : « Seulette suis… »

    Seulette suis et seulette veux être, Seulette m'a mon doux ami laissée, Seulette suis, sans compagnon ni maître, Seulette suis, dolente et courroucée, Seulette suis, en langueur mesaisée (*),            (*) mal à l’aise Seulette suis, plus que nulle égarée, Seulette suis, sans ami demeurée.   Seulette suis à huis ou à fenêtre, Seulette suis en un anglet muciée (*),,             (*) cachée ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 décembre 2015

Christine de Pisan (1361 – 1430 ?) : La fille qui n'a point d'ami

      La fille qui n'a point d'ami   À qui dira-t-elle sa peine, La fille qui n'a point d'ami ? La fille qui n'a point d'ami, Comment vit-elle ? Elle ne dort jour ni demi Mais toujours veille. Ce fait amour qui la réveille Et qui la garde de dormir. À qui dira-t-elle sa pensée, La fille qui n'a point d'ami ? Il y a bien qui en ont deux, Deux, trois ou quatre, Mais je n'en ai pas un tout seul, Pour moi ébattre. Hélas ! mon joli temps se passe, Mon téton commence à mollir. À... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 09:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :