14 mai 2020

Jean-Claude Pirotte (1939 - 2014) : « Il y avait toujours des enfants... »

  Il y avait toujours des enfants dans ce petit coin de vent triste à l’ombre d’un talus très nu surmonté d’un vieux mur oblique   restait le butoir d’une ancienne voix ferrée où s’était garée la locomotive imaginaire de l’enfance et le vent pensif et lent tournait autour de son fantôme   aujourd’hui je suis revenu voir si c’est toujours la même souffrance légère et tendre de s’asseoir au pied du talus quand le soir descend   je n’ai surpris qu’une petite fille elle danse toute seule on ne... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14 mai 2019

Jean-Claude Pirotte (1939 – 2014) : Blues du déraciné

  Blues du déraciné   mon nom je l’ai perdu donnez-moi donc le nom que vous donnez générique et banal au peuple déplacé qui va de rue en rue de taudis en taudis   donnez-le-moi ce nom celui d’un père assassiné d’un frère embastillé d’une fiancé noire au corps vendu mon nom perdu rendez-le moi rendez   son nom d’homme au pauvre Gaspard Hauser mais vous n’écoutez pas la plainte des lèvres tuméfiées ni le crépi- tement des flammes autour de minuit   nous ne pouvons même pas incendier la... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
01 novembre 2016

Jean- Claude Pirotte (1939 - 2014) : "j'écris dans la cuisine..."

    j’écris dans la cuisine de ce logement triste que j’occupe depuis deux ans et demi presque   au bord du vieux canal quelquefois je promène ma solitude en laisse et je vois dériver sur un reflet de ciel la barge des années   dans un pays voisin des juges délirants m’ont voué à l’exil et depuis lors je traîne sans le sou sans métier ma belle oisiveté   on dit : c’est un brigand méfiez-vous du bohême je ne sors pas souvent je mange quand je peux et je surveille un peu la... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 02:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 octobre 2014

Jean – Claude Pirotte (1939 – 2014) : « Je ne vais pas bien loin… »

Je ne vais pas bien loin je retourne à mes ombres que les miroirs du Nord blessent et défigurent nous avons éprouvé la menace des rues nous nous sommes tapis au bas des encoignures mais nous n’avons pas dit le mot qu’il fallait taire nous ignorons à quel miracle nous devons cette grâce de survivre soudain venue quelle honte nous empêchait quelle pudeur nous le savons mais nous refusons d’avouer qu’en nous s’obstine le bonheur à creuser comme l’ergate forgeron l’énigme de l’aubier.   La Boîte à musique, Editions La... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :