26 août 2021

Pir Sultan Abdal (1480 - 1550) : « Cette année, la neige... »

    Cette année, la neige ne fondra pas le vent du matin souffle, mauvais. Les Turkmènes ne s’en iront pas vers le plateau la tribu est décimée, elle est comme brisée.   Comme le Kizil-Yrmak, j’ai roulé en mugissant j’ai frappé ma poitrine, j’en ai brisé la digue. J’ai atteint la vigne du chevreuil au visage de rose je suis entré en son jardin, la rose en était comme brisée.   Ma main est impuissante à ramasser ses roses ma langue impuissante à s’enquérir d’elle pour donner un sens aux quatre... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 août 2020

Pir Sultan Abdal (1480 – 1550) : « Ne te détourne point... »

  Ne te détourne point en me voyant je ne cesserai de t’aimer ne fronce pas l’arc de tes sourcils ce n’est pas ta faute mais la mienne   sur ta langue et tes lèvres il y a du miel mon désir s’est posé sur ta rose en bourgeon tu es une sultane tu dictes les arrêts ce procès entre nous comment pouvais-je le gagner ?   je n’irai pas sur les plateaux sans toi je ne dirai pas ton secret dans les barrières j’ai beaucoup péché je ne le nie pas mes deux mains sont tachées de sang rouge.   Je me suis... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 août 2019

Pir Sultan Abdal (1480 – 1550) : « Ne chante plus rossignol ... »

  Ne chante plus rossignol, ma vigne n'est plus gaie ami sans repos je me consume pour toi ma mèche est épuisée la cire en a fondu ami sans repos la douleur me consume.     Je suis comme le torrent qui éclate à la mer je ressemble à la rose ouverte hors saison je ressemble aux cendres dont le feu se noircit ami sans repos ton amour me consume.     Par les courriers tu auras de mes nouvelles bande mes plaies en même temps que celle des martyrs j'ai erré quarante ans avec les cerfs dans... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :