27 novembre 2017

Pier Paolo Pasolini (1922 – 1975) : Les pleurs de l’excavatrice, VI / Il pianto della scavatrice, VI

  Les pleurs de l’excavatrice VI   En cet abandon où flamboie Le soleil du matin – qui resplendit Maintenant, frôlant les chantiers, sur les installations   Qu’il tiédit – des vibrations Désespérées écorchent le silence, Où flotte éperdument une odeur de vieux lait,   De petites places vides, d’innocence. Depuis sept heures du matin, au moins, cette vibration Croit avec le soleil. Pauvre présence   D’une douzaine d’ouvriers déjà âgés, Avec leurs haillons et leurs tricots de peau brûlés De... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

09 décembre 2014

Pier Paolo Pasolini (1922-1975) : « Il suffit d’un instant de paix …» / « Un po’ di pace basta… »

  Il suffit d’un instant de paix pour révéler, au fond du cœur, l’angoisse, limpide comme le fond de la mer   par un jour de soleil. Tu en reconnais, sans la ressentir, la souffrance, là, dans ton lit, poitrine, cuisses   et pieds relâchés, tel un crucifié – ou tel Noé qui rêve en son ivresse, et, naïf, ignore   la joie de ses fils, tandis que ceux-ci, si puissants, si purs, se moquent de lui… le jour est désormais sur toi,   dans la pièce, comme un lion dormant.   Par quels chemins... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 15:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :