11 avril 2019

Heinrich Von Morungen (1150 – 1180) : « Jamais, saisi d’une telle allégresse... » / In sô hôher swebender wunne ..

  12.II Jamais, saisi d’une telle allégresse, ne s’est mon cœur envolé si haut. Je vais comme si je pouvais en pensée voltiger sans cesse autour d’elle, depuis qu’elle m’a fait l’accueil réconfortant qui s’est exhalé dans mon âme et m’a pénétré jusques au fond du cœur.   Tout ce que je vois de charmant doit se refléter dans l’extase que j’éprouve. Que ma joie salue l’air et la terre, les bois et les prés. Il m’est venu un espoir joyeux et une confiance exquise qui exaltent mon âme.   Louée la... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 avril 2018

Heinrich Von Morungen (1150 – 1222) : « Des regards douloureux... » / « Leitlîche blicke... »

  12.I   Des regards douloureux et une profonde douleur ont presque ruiné mon cœur et ma vie. Ma vieille détresse, je l’exhalerais de nouveau si je ne craignais pas la colère des moqueurs. Mais si je chante pour celle qui me ravissait naguère, que personne par Dieu ne mette en doute ma loyauté, car je suis né pour chanter.   Plus d’un dira : « Or voyez comme il chante ! S’il souffrait, il se comporterait autrement. » Celui-là ne peut savoir quel mal me tourmente. Maintenant je fais ce... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :