14 août 2020

Eugenio Montale (186 – 1981) : Bateaux sur la Marne / Bache sulla Marna

  Bateaux sur la Marne   Bonheur du liège abandonné au flot Du courant Qui se détrempe autour de ces ponts renversés Et de la pâle pleine lune par le soleil : Bateaux sur la rivière, argiles dans l’été Et là un croupissant murmure de cités. Suis de rames le pré si tu vois le chasseur De papillons venir porteur de son filet, La tremblaie sur la muraille où c’est un sang De dragon qui se redit dans le cinabre.   Voix sur le fleuve et vous éclats des rives Ou rythmique scandement de la pirogue A... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14 août 2019

Eugenio Montale (1896 – 1981) : La bourrasque / La bufera

  La bourrasque   La bourrasque qui fait ruissellement aux feuilles Dures du magnolier les longs coups de tonnerre Printanier et la grêle,   (Les sons cristallins dans ton lit nocturne Te surprennent, d’un or Qui s’éteignit aux acajous, aux tranches des reliures, Il brûle un grain de sucre encor aux coquilles de tes paupières)   Et l’éclair qui blancheur Confit arbres et murs et les surprend en leur Eternité d’instant – et le marbre et la manne Et la destruction – ce que gravé en toi Tu portes... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 mai 2016

Eugenio Montale (1896 -1981) : « A midi faire halte …/ « Merrigiare pallido… »

  A midi faire halte, pâle et pensif, A l’ombre près d’un brûlant mur d’enclos, Ecouter parmi les ronces et les broussailles Claquements de merles, bruissements de serpents.   Dans les craquelures du sol ou sur la vesce Epier les files de fourmis rouges Qui tour à tour se brisent et s’entrecroisent Au sommet de meules minuscules.   Observer dans le feuillage comme palpitent Au loin les écailles de mer Tandis que des pics chauves se lèvent De tremblants craquètement de cigales.   En allant dans le... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :