29 juin 2019

Mérédith Le Dez (1973 -) : Souviens-moi

  Souviens-moi   I Souviens-moi à voix basse de l’ombre encore dans l’enclos et toujours souviens-moi les yeux mi-clos du jours dehors prêt à bondir   Oui   Souviens-moi inlassable de la clairière du poème   II Souviens-moi   Souviens-moi aux boucles des matins empoignés sans douceur souviens-moi du soleil tantôt levé tantôt couché comme d’une sueur de bête arquée sur la mer   Souviens-moi du silence de l’eau jugulée   III Souviens-moi   Souviens-moi ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:02 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

29 juin 2018

Mérédith Le Dez (1973 -) : « Il y a la guerre ... »

  Il y a la guerre dans ce pays et tout autour encore il y a la guerre   la guerre est sur tous les fronts elle ronge les yeux elle mange le ventre elle inonde les lèvres d’une écume nauséabonde   telle est la guerre sans égard sans attente   la guerre étale au jour une mer de boucliers arides la guerre ouvre à la nuit ses tranchées boueuses   si tu dis je préfère la paix quelle est la terre qui ondule sous le nom de paix   je ne connais pas la paix   il n’ y a de terre... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
29 juin 2017

Mérédith Le Dez (1973 -) : « Front collé à la vitre … »

  XVII   Front collé à la vitre de février, une nostalgie de Baltique s’épand à l’horizon. Sous le paquet anthracite des nuages s’étrécit une zone claire que l’on dirait sableuse, où le souvenir arpente comme un marcheur regrette une négligence.   La musique tend des pièges de mer, des algues d’oubli douce, les tresses d’une cage de sirène suspendue entre des eaux intemporelles, ou des miroirs ondoyant.   Foulée jaune en lisière de plage. Le soir grise sur la mer les coques des épaves en rouille,... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:04 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :