05 avril 2018

Patrice de La Tour Du Pin (1911 – 1975) : Laurence printanière

  Laurence printanière   Voici que montent les aubes, d’une blancheur Eclatante, au-dessus d’un fouillis d’anémones Lumineuses, dans la matinale fraîcheur…   Pour entrer dans la danse légère d’avril, Vos yeux ont pris la douceur des clairs de lune, Et leur lumière brille et joue entre les cils.   Il vaut mieux ne jamais parler de moi, Laurence, Si vous me permettez, et si divinement, De goûter avec vous cette aube de printemps. Je chanterai d’abord votre seule présence, Puisque nos souvenirs,... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

04 avril 2017

Patrice de La Tour du Pin (1911 – 1975) : Légende

  Légende     Va dire à ma chère Ile, là-bas, tout là-bas, Près de cet obscur marais de Foulc, dans la lande, Que je viendrai vers elle ce soir, qu'elle attende, Qu'au lever de la lune elle entendra mon pas.     Tu la trouveras baignant ses pieds sous les rouches, Les cheveux dénoués, les yeux clos à demi, Et naïve, tenant une main sur la bouche, Pour ne pas réveiller les oiseaux endormis.     Car les marais sont tout embués de légende, Comme le ciel que l'on découvre dans ses... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 23:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 avril 2016

Patrice de La Tour du Pin (1911 – 1975) : La quête de joie

  La quête de joie   à  A. L. T. P. Il dit : « Il faut partir pour conquérir la Joie. Vous irez deux par deux pour vous garder du mal, Par les forêts, les fleuves, par toutes les voies Ouvertes sur les solitudes de  lumière ; Vos bonheurs assouvis sentent déjà la cendre ; Vous chasserez de nuit, de jour, jusqu’aux frontières De l’âme où vous n’avez jamais osé descendre ; Il vous faudra forcer au fond de leurs retraites, Jusqu’au ciel de la mort, étrangement hanté, Tout... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 08:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 janvier 2015

Patrice de La Tour du Pin (1911 – 1975) : Prélude

    Prélude    Tous les pays qui n'ont plus de légende Seront condamnés à mourir de froid...   Loin de l'âme, les solitudes s'étendent Sous le soleil mort de l'amour de soi. A l'aube on voit monter dans la torpeur Du marais, des bancs de brouillard immenses Qu'emploient les poètes, par impuissance, Pour donner le vague à l'âme et la peur. Il faut les respirer quand ils s'élèvent Et jouir de ce frisson inconnu Que l'on découvre à peine dans les rêves, Dans les paradis parfois entrevus ; ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 14:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 janvier 2014

Patrice de La Tour du Pin (1911 - 1975) : Enfants de septembre

    Enfants de septembre                                    à Jules Supervielle.   Les bois étaient tout recouverts de brumes basses, Déserts, gonflés de pluie et silencieux ; Longtemps avait soufflé ce vent du Nord où passent Les Enfants Sauvages, fuyant vers d'autres cieux, Par grands voiliers, le soir, et très haut dans l'espace   J'avais senti siffler leurs ailes dans la nuit, Lorsqu'ils avaient baissé pour... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 08:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :