12 octobre 2018

Wilhelm Karlovitch Küchelbecker / Вильге́льм Ка́рлович Кюхельбе́кер (1797 – 1846) : La lune

  La lune   Lune, toi qui blanchis le fer Des froids barreaux de ma cellule, Astre de neige, calme et clair Qui, loin, là-haut, sans flamme brûles,   Je te salue de ma douleur, Reine nocturne, œuvre divine – La paix me vient de ta blancheur, C’est l’âme que tu m’illumines.   Comment ! serais-je seul ici, Comptant sans fin les pas des gardes ? J’ai des amis qui, eux aussi, Veillent et songent, te regardent.   Peut-être, ils penseront à moi En s’endormant, prieront peut-être ;... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 23:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :