03 juillet 2018

Philippe Jaccottet (1925 -) : « Dis encore cela... »

  Dis encore cela...   Dis encore cela patiemment, plus patiemment ou avec fureur, mais dis encore, en défi aux bourreaux, dis cela, essaie, sous l’étrivière du temps.                                         Espère encore que le dernier cri du fuyard avant de s’abattre soit tel, n’étant pas entendu, étant faible, inutile,... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 juillet 2017

Philippe Jaccottet (1925 - ) : Parler

  Parler 1 Parler est facile, et tracer des mots sur la page, en règle générale, est risquer peu de chose : un ouvrage de dentellière, calfeutré, paisible (on a pu même demander à la bougie une clarté plus douce, plus trompeuse), tous les mots sont écrits de la même encre, « fleur » et « peur » par exemple sont presque pareils, et j’aurai beau répéter « sang » du haut en bas de la page, elle n’en sera pas tachée, ni moi blessé.   Aussi arrive-t-il qu’on prenne ce jeu en... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 juin 2016

Philippe Jaccottet (1925 - ) : Oiseaux invisibles

  Oiseaux invisibles      Chaque fois que je me retrouve au-dessus de ces longues étendues couvertes de buissons et d’air (couvertes de buissons comme autant de peignes pour l’air) et qui s’achèvent très loin en vapeurs bleues, qui s’achèvent en crêtes de vagues, en écume ( comme si l’idée de la mer me faisait signe au plus loin de sa main diaphane, et qui tremble), je perçois, à ce moment de l’année, invisibles, plus hauts, suspendus, ces buissons de cris d’oiseaux, ces points plus ou moins éloignés ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 juin 2015

Philippe Jaccottet (1925 - ) : « Toute fleur n’est que de la nuit…. »

  Toute fleur n’est que de la nuit qui feint de s’être rapprochée   Mais là d’où son parfum s’élève je ne puis espérer entrer c’est pourquoi tant il me trouble et me fait si longtemps veiller devant cette porte fermée   Toute couleur, toute vie naît d’où le regard s’arrête   Ce monde n’est que la crête d’un invisible incendie   Airs, poèmes (1961 – 1964) Editions Gallimard,1967   Du même auteur : « … qu’est-ce qu’un lieu ? » (27/06/2014) Oiseaux invisibles... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 juin 2014

Philippe Jaccottet (1925 - ) : « … qu’est-ce qu’un lieu ? »

Plus particulièrement :  qu’est-ce qu’un lieu ?   Qu’est-ce qui fait qu’en un lieu comme celui dont j'ai parlé au début de ce livre, on ait dressé un temple,transformé en chapelle plus tard : sinon la présence d’une source et le sentiment obscur d’y avoir trouvé un« centre » ? Delphes était dit « l’ombilic du monde » en ce sens, et dans les années de son égarement visionnaire, Hölderlin s’est souvenu de ces mots pour les appliquer à Francfort où il avait aimé... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 19:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :