01 octobre 2019

Vicente Huidobro (1893 – 1948) : Chemin inutile

  Chemin inutile   Couper le soupir de l’infini jailli de notre cœur Couper le soir aux grand seins désolés La peur des lèvres avant que ne monte le chant La peur de la montagne devant la lune Et du temps en ma tête devant le temps vide   Je foule mon chant désespéré Cherchant le coin secret de moi-même Sans crainte de tomber sur mes montagnes Sans crainte de la tempête qui se prépare en mes yeux Je parcours mon navire Je piétine ce squelette sans retour et sans tristesse Je marche je marche Menacé par... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

01 octobre 2018

Vicente Huidobro (1893 – 1948) : L’homme triste

  L’Homme triste   Sur mon cœur il y a des voix qui pleurent Ne plus penser à rien ! Le souvenir et la douleur se dressent Prends garde aux portes mal fermées.   Les choses s’ennuient Dans la chambre Derrière la fenêtre où le jardin se meurt les feuilles pleurent Et dans le foyer tout s’écrase   Tout est noir Rien ne vit que dans les yeux du chat   Sur la route un homme s’en va L’Horizon parle dans le crépuscule il s’efface   La mère est morte sans rien dire Et dans ma... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 octobre 2017

Vicente Huidobro (1893 - 1948) : La matelotte

  La matelotte   Matelot conduisant les vagues au port d’été A chaque pas de chaleur la lune nous gifle Et la mer se défait Agitée par le vent des pêcheurs qui sifflent                L’océan est vert de tant d’espoir noyé   Les bateaux traînent les vagues jusqu’à toucher le ciel Ils vont charger l’aurore éventuelle Tels que les escarpins ils aiment l’horizon L’horizon en arc raide pour la chanson et pour la flèche Chemin de la colombe... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :