18 mai 2018

Angel González (1925 – 2008) : Ce sont les mouettes, mon amour / Son las gaviotas, amor.

  Ce sont les mouettes mon amour   Ce sont les mouettes, mon amour. Les lentes, les hautes mouettes.   Mer hivernale. L’eau grise laisse un tâche froide sur les rochers. Tes jambes, tes douces jambes, attendrissent les vagues. Un ciel sale se vautre sur la mer. Le vent efface le profil des collines de sable. Les tristes mares de sel et de froid copient ta lumière et ton ombre. Elles crient des choses là-haut que, trop absorbée, tu n’écoutes pas.   Ce sont les mouettes, mon amour. Les lentes,... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

18 mai 2017

Ángel González (1925 - 2008) : Anniversaire d’Amour / Cumpleaños de amor

  Anniversaire d’amour   Comment serai-je quand je ne serai plus ? Quand le temps aura modifié ma structure, et que mon corps sera un autre corps, mon sang un autre sang, autres mes yeux, autre ma chevelure. Je penserai peut-être à toi. Et mes corps successifs, sûrement, - me prolongeant, vivant, vers la mort – passeront de main en main, de cœur en cœur, de chair en chair, la réalité mystérieuse qui décide de ma tristesse quand tu t’éloignes et qui m’obliges, aveuglément, à te chercher, et qui,... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 mai 2016

Angel González (1925 - 2008 ) : Synesthésie

  Synesthésie   Absorbé et révérencieux avec ses ailes fermées, le papillon apprend dans la prose odorante de la rose.   Ensuite, quand il les ouvrira, il restituera au paysage son parfum, métamorphosé en couleurs.   Traduit de l’espagnol par Claude de Frayssinet, In « Poésie espagnole. Anthologie 1945 – 1990 » Actes Sud / Editions Unesco, 1995 Du même auteur :  Monde inquiétant (18/05/2015) Anniversaire d’Amour / Cumpleaños de amor (18/05/2017) Ce sont les mouettes, mon... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 mai 2015

Angel González (1925 - 2008) : Monde inquiétant

Monde inquiétant   Monde inquiétant surgit brusquement.   J’ai peur de la lune embaumée dans les eaux du fleuve de la forêt silencieuse qui égratigne de ses branches le ventre de la pluie, des oiseaux qui hurlent dans le tunnel de la nuit et de tout ce qui subitement fait un geste et sourit pour disparaître aussitôt.   Au sein de la cruelle retraite des choses qui se précipitent en désordre vers le néant et la cendre, mon cœur naufrage dans l’inquiétude du destin du monde qui la cerne. Où vont... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :