24 juillet 2019

Jean-Pierre Claris de Florian (1755 – 1794) : La guenon, le singe et la noix

  La guenon, le singe et la noix     Une jeune guenon cueillit Une noix dans sa coque verte ; Elle y porte la dent, fait la grimace... ah ! certes, Dit-elle, ma mère mentit Quand elle m'assura que les noix étaient bonnes. Puis, croyez aux discours de ces vieilles personnes Qui trompent la jeunesse ! Au diable soit le fruit ! Elle jette la noix. Un singe la ramasse, Vite entre deux cailloux la casse, L'épluche, la mange, et lui dit : Votre mère eut raison, ma mie : Les noix ont fort bon goût, mais il... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:28 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

23 juillet 2018

Jean-Pierre Claris de Florian (1755 – 1794)) : La carpe et les carpillons

    La carpe et les carpillons     Prenez garde, mes fils, côtoyez moins le bord,           Suivez le fond de la rivière ;           Craignez la ligne meurtrière,        Ou l'épervier plus dangereux encor. C'est ainsi que parlait une carpe de Seine A de jeunes poissons qui l'écoutaient à peine. C'était au mois d'avril : les neiges, les glaçons, Fondus par les zéphyrs, descendaient... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 23:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 février 2016

Jean-Pierre Claris de Florian (1755- 1794) : Le Voyage

  Le voyage   Partir avant le jour, à tâtons, sans voir goutte, Sans songer seulement à demander sa route ; Aller de chute en chute, et, se traînant ainsi, Faire un tiers du chemin jusqu’à près de midi ; Voir sur sa tête alors s’amasser les nuages, Dans un sable mouvant précipiter ses pas, Courir, en essuyant orages sur orages, Vers un but incertain  où l’on n’arrive pas ; Détrempé vers le soir, chercher une retraite, Arriver haletant, se coucher, s’endormir : On appelle cela naître,... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 07:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 février 2015

Jean-Pierre Claris de Florian (1755 – 1794) : Le grillon

Le grillon   Un pauvre petit grillon  Caché dans l'herbe fleurie Regardait un papillon  Voltigeant dans la prairie. L'insecte ailé brillait des plus vives couleurs ; L'azur, la pourpre et l'or éclataient sur ses ailes ; Jeune, beau, petit maître, il court de fleurs en fleurs, Prenant et quittant les plus belles. Ah! disait le grillon, que son sort et le mien  Sont différents ! Dame nature  Pour lui fit tout, et pour moi rien. Je n'ai point de talent, encor moins de figure. Nul ne... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 16:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :