24 juin 2018

Pierre Emmanuel (1916 – 1984) : Au nom secret

  Au nom secret   I a pas que Dieu al mond e Dieu i es pas Joan LARZAC      Ô mon amour je tiens parmi les hommes Ton nom scellé mais ne chante que toi Comme sous l’herbe une source chatoie Que sans jamais te nommer je ne nomme Que toi en tout ce qui tient nom de moi   Rends-moi présent Que je cesse d’attendre Ce qui m’entoure en attente de moi Donne à mon œil d’être humble envers mes doigts Pour que je prenne ici au lieu de tendre Filet troué le regard au-delà   Que de mes... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 avril 2017

Pierre Emmanuel (1916 – 1984) : Les plaines sous le joug

  Les plaines sous le joug comme des bêtes lasses Tirent aiguillonnées par les vents vers la mer. Asie, tes horizons d’ivoire ! Tes royaumes Cousus, momies, dans les déserts parcheminés ! Tes échos hennissant çà et là dans les âges – Poulains perdus pleurant les montagnes rasées ! Où est Palmyre, d’or et de jais sous les palmes ? Où sont les cèdres bleus des Libans consumés ? N’ayant plus que leur ombre à paître, elles sont mortes Les forêts harcelées de feuilles et d’essaims. Sous l’éperon... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 avril 2016

Pierre Emmanuel (1916 – 1984) : Interrogatoire

  Interrogatoire A Claude Vigée   I Je ne remplirai plus vos questionnaires   Je ne sais comment je m’appelle Qui est ce Je qui appelle Ni ce moi qui est appelé Ni ce jeu entre Je et moi Cette vie à tu et à toi Ces deux-ci partageant cet Un-là Un seul masque et deux faussetés.   II   Vous me demandez où j’étais Avant d’être au sein de ma mère J’étais où je suis quand je rêve Que mon père n’est pas encore né Dans la sève qui ne jaillit pas Le fleuve blotti dans la fente Tel Adam existe... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 juillet 2014

Pierre Emmanuel ( 1916 – 1984) : In Tenebris

IN TENEBRIS À  Arthur  Louriê. Quand  la  musique  de  mes  yeux  se  sera  tue quand  mon  Ombre  descellera  le  jour  de  pierre quand  mes  mains  ne  feront  plus  obstacle  aux  nuées quand  mon  oreille  aura  son  lit  parmi  les  astres quand  les  cieux  oubliés  ma  bouche  ensableront   Alors  l'amère... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 22:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :